Zone d’intervention spéciale: jusqu’au 19 août pour une demande de révision

Par Rédaction Hebdo Journal
Zone d’intervention spéciale: jusqu’au 19 août pour une demande de révision
(Photo : Audrey Leblanc)

Au moment où la carte qui détaille la zone d’intervention spéciale (ZIS) décrétée par le gouvernement provincial fait l’objet de nombreuses critiques, la Ville de Trois-Rivières annonce qu’elle prend les moyens nécessaires pour soutenir et accompagner les citoyens concernés.

La Ville remarque que plusieurs propriétés incluses dans la ZIS ne répondent pas aux critères fixés par le gouvernement, c’est-à-dire avoir été inondées en 2017 ou en 2019, ou être situées dans une zone de récurrence d’inondations 0-20 ans.

«Force est de constater que des résidences ont été insérées dans la zone par erreur et que des citoyens sont ainsi affectés sans raison valable», estime le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

À Trois-Rivières, près de 1 500 propriétés (bâtiments et terrains) sont incluses dans la zone d’intervention spéciale.

Bien que la Ville ne soit pas impliquée dans le processus ayant mené à l’adoption du décret, un soutien particulier sera offert aux citoyens qui souhaitent présenter une demande de révision.

Un urbaniste a d’ailleurs été assigné sur ce dossier à temps plein, afin de répondre adéquatement aux questions des citoyens et de recevoir leurs demandes.

Les propriétaires d’immeubles (bâtiments et terrains) situés dans la ZIS souhaitant présenter une demande de révision doivent transmettre leur argumentaire directement à la Ville de Trois-Rivières par courriel à l’adresse zis2019@v3r.net avant le 19 août 2019.

À la lumière des argumentaires reçus, la Ville rédigera un mémoire complémentaire visant à soulever les irrégularités encore retrouvées à la cartographie du gouvernement provincial.

La Ville a bon espoir que ses recommandations seront entendues et que la zone affectée sera révisée en conséquence, afin d’éviter que des résidences soient erronément incluses.

Dans le cas contraire, les autorités municipales examineront les options juridiques disponibles pour appuyer leurs citoyens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de