Virage familial à l’Hôtel Sacacomie

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Virage familial à l’Hôtel Sacacomie
Louis Marc Nadeau, directeur général de l’Hôtel Sacacomie. (Photo : Audrey Leblanc)

SAINT-ALEXIS-DES-MONTS. L’Hôtel Sacacomie de Saint-Alexis-des-Monts a investi quelques milliers de dollars afin de mieux répondre aux besoins d’une toute nouvelle clientèle : les familles québécoises. Prisé des Européens, l’endroit a aménagé des chambres familiales et ajouté à sa programmation des activités pour les tout-petits.

Avant la pandémie, la clientèle de l’hôtel était composée à 80 % d’Européens. On y recevait également des groupes de voyages organisés et on y tenait des événements corporatifs. «Nos clients étaient majoritairement des adultes, indique Louis Marc Nadeau, directeur général de l’établissement. L’été, on accueillait quelques familles européennes, mais c’était surtout des parents avec leurs adolescents.»

À l’arrivée de la pandémie, l’entreprise, qui vivait grâce au tourisme international, a dû se réorienter vers la clientèle québécoise. «La pandémie nous a frappés fort, admet M. Nadeau. L’an dernier, au mois de mars, on a procédé à la fermeture du commerce sans trop savoir quand ni si on allait rouvrir. Finalement, à l’été, on a ouvert nos portes aux visiteurs québécois sans trop savoir quelle serait la réponse.»

«Ç’a été un soulagement de constater qu’ils étaient au rendez-vous et que la réponse était très bonne, ajoute ce dernier. L’été dernier, on a reçu beaucoup de demandes de familles avec de plus jeunes enfants. On a donc dû s’adapter à une nouvelle clientèle. Ça nous a demandé des ajustements à plusieurs niveaux.»

À commencer par l’aménagement de quatre chambres familiales dans lesquelles on retrouve une baignoire pour bébé, un chauffe-biberon, une chaise haute, un parc pour bébé, un frigo et un four à micro-ondes.

«Ce sont des chambres dédiées aux familles avec des enfants de 0-5 ans, mais d’autres chambres peuvent aussi être adaptées selon les besoins pour des enfants plus grands, précise M. Nadeau. On a également pensé offrir le souper vers 17h30, plutôt qu’en soirée, pour les familles qui ont de jeunes enfants qui se couchent tôt.»

Programmation extérieure bonifiée

L’équipe de l’Hôtel Sacacomie a également bonifié sa programmation d’activités extérieures en ajoutant, notamment, un rallye familial et une version adaptée de son activité sur l’histoire de la trappe au Québec.

«C’était important pour nous d’investir maintenant parce qu’on pense que la clientèle québécoise est là pour rester, même quand la situation sanitaire redeviendra normale.»

«Cet hiver, on a ajouté du matériel à la patinoire pour les enfants qui apprennent à patiner et pour l’été, on va faire des ajouts sur la plage, mentionne le directeur général de l’endroit. On a déjà des bacs à sable avec des jouets, mais on va construire des abris pour offrir des points d’ombre. Une partie de ceux-ci sera dédiée aux familles. On va aussi organiser des soirées cinéma en plein air sur notre patinoire.»

De plus, on retrouve des tables à pique-nique sur les 65 kilomètres de sentiers pédestres que détient l’établissement. Pour accommoder les parents, sac à dos thermique et porte-bébé seront mis à leur disposition.

Un investissement pour l’avenir

Ce virage familial a nécessité un investissement de plus de 20 000 $. «Ce n’est pas énorme comme montant à première vue, mais c’est tout de même important comme investissement en temps de pandémie où on ne fait qu’une fraction de notre chiffre d’affaires habituel, fait remarquer M. Nadeau. C’était important pour nous d’investir maintenant parce qu’on pense que la clientèle québécoise est là pour rester, même quand la situation sanitaire redeviendra normale.»

Éventuellement, lorsqu’il sera possible de tenir des activités à l’intérieur, une salle de jeux complète sera aménagée dans l’hôtel. D’ici là, l’établissement mise sur ces activités en plein air.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Richard Beland
Richard Beland
4 mois

C est drole avant il ne voulais pas nous voir les quebecois il aimais mirux les européens bin qu il crève dd faim tant qua moi je leur ferais pas de publicité