Vincent Godin se mouille pour une bonne cause

Par Simon Leblanc
Vincent Godin se mouille pour une bonne cause
Vincent Godin.

Un jeune homme de 17 ans, Vincent Godin, a décidé de relever un défi personnel pour faire parler de sa cause, la dysphasie. Il a voyagé de Longueuil à Trois-Rivières à la nage.

Parti de Longueuil à 9h le 2 juillet dernier, il a fait une escale à Repentigny, Saint-Sulpiceet Berthierville avant de terminer son périple au parc de l’île Saint-Quentin à Trois-Rivières.

Étant lui-même atteint de dysphasie, son but ultime avec ce geste était de faire en sorte que les jeunes dysphasiques aient plus de soutien dans leur cheminement. «Je désire sensibiliser les gens pour améliorer notre cause, faire connaître la dysphasie et apporter plus de soutien. Plus les jeunes vieillissent, plus ils sont laissés à eux-mêmes et ça ne devrait pas», mentionne Vincent.

«Nous sommes des personnes aussi intelligentes que les autres, mais il y a un manque de service rendu au secondaire pour continuer notre bon cheminement», ajoute-t-il pour demander que les jeunes dysphasiques soient mieux encadrés tout au long de leur apprentissage.

Dans sa quête, le jeune homme était appuyé par le Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord, de même que la section Mauricie de l’Association québécoise de la dysphasie.

Son souhait de faire parler de la cause s’est réalisé quelques heures seulement après sa sortie de l’eau, alors que la première ministre du Québec, Pauline Marois, lui a téléphoné pour le féliciter et lui donner son appui. Le jeune Vincent était d’ailleurs surpris et heureux d’avoir suscité l’intérêt de la première ministre envers sa cause.

Qu’est-ce que la dysphasie?

La dysphasie est en fait un trouble primaire du langage qui affecte la sphère expressive et/ou réceptive. Elle affecte de façon variable plus d’une composante du langage: phonologie, morphologie, la syntaxe et la sémantique. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de