Vers un nouveau modèle de gouvernance à la STTR

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Vers un nouveau modèle de gouvernance à la STTR
Le conseiller municipal Luc Tremblay occupe présentement la présidence du conseil d'administration de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) (Photo : archives)

La Ville de Trois-Rivières a pris la décision de mettre en place un nouveau modèle de gouvernance pour la Société de transport de Trois-Rivières. Ce nouveau modèle miserait notamment sur la nomination d’un président issu de l’extérieur du conseil de ville.

Le conseil d’administration de la STTR avait voté majoritairement à quatre contre trois une résolution demandant à la Ville de remplacer Luc Tremblay à la présidence de l’organisation. C’est finalement au terme d’une discussion musclée que les élus du conseil municipal en sont venus à ce consensus qui vise à dépolitiser la présidence du conseil d’administration de la STTR.

«Les opinions des élus partaient de pôles opposés et on est parvenu à un consensus qui fait l’affaire de tout le monde. On a très bien entendu les délibérations en lien avec les récriminations du conseil d’administration de la STTR envers son président. On avait besoin d’entendre tout le monde dans ce dossier. C’est un problème qui dépasse les individus en place. C’est ce qui nous a encouragés à nous diriger vers un nouveau modèle de gouvernance», explique le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Rappelons que ce débat fait suite à la négociation, par Luc Tremblay, de l’entente liée au départ du directeur général de la STTR, Guy De Montigny, ainsi qu’à la prime d’un an et demi de salaire sur les trois années restant au contrat et de l’indemnité de départ également prévue au contrat. Des conseillers municipaux membres du conseil d’administration de la STTR ont dit éprouver un malaise face au président de l’organisation, le lien de confiance se fragilisant. Toutefois, dans les derniers jours, Luc Tremblay avait obtenu l’appui des employés syndiqués de la Société de transport de Trois-Rivières.

La Ville souhaite aller de l’avant assez rapidement dans le processus. Entre temps, le conseiller Luc Tremblay demeure à la présidence de la STTR.

La Commission des services organisationnels doit, en premier lieu, plancher sur le nouveau modèle. À l’heure actuelle, la loi prévoit que le conseil d’administration de la STTR compte entre sept et neuf membres, principalement issus du conseil municipal. Deux sièges du conseil d’administration sont cependant réservés à un usager du service de la STTR et à un usager présentant un handicap.

Par contre, il est précisé que la Ville a une disposition particulière pour nommer un membre indépendant pour prendre la présidence de l’organisation.

«Il faut notamment établir un profil de compétences pour le poste de président de la STTR, précise M. Lamarche. Ça ne sera pas une loterie. On recherchera une personne ayant un profil précis pour occuper la présidence de l’organisme.»

Le tout sera fera également parallèlement à la recherche d’un nouveau directeur général pour la Société de transport de Trois-Rivières. M. De Montigny quittera officiellement ses fonctions de directeur général le 9 mai.

 

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
FRANCOIS VEILLEUX Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
FRANCOIS VEILLEUX
Guest
FRANCOIS VEILLEUX

On mandate la Commission des services partagés organisationnels de faire de l’analyse pour les critère pour en arriver au choix de la personne qui pourra éventuellement succédé à Luc Tremblay eau poste de président du Conseil de la STTR. Qu’est ce que la Commission des services partagés organisationnels?

FRANCOIS VEILLEUX
Guest
FRANCOIS VEILLEUX

Dans l’article quand le maire parle du besoin de dépolitiser le poste de président.Le présidence du conseil remis à un conseiller déteint davantage sur l’image du conseil de ville et diminue les chances de réélection de chacun.

trackback

[…] présidence de l’organisation. Rappelons que la Ville de Trois-Rivières a pris la décision de mettre en place un nouveau modèle de gouvernance pour la STTR, misant la nomination d’un président issu de l’extérieur du conseil de ville, après que le […]