Vers un circuit de murales au centre-ville

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Vers un circuit de murales au centre-ville
C'est le mur de brique de l'édifice de la Caisse Desjardins, sur la rue Royale, qui accueillera la première murale. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Un parcours de murales extérieures verra le jour au centre-ville de Trois-Rivières. La première œuvre de ce parcours sera d’ailleurs réalisée au cours de la semaine sur l’édifice de la Caisse Desjardins, sur la rue Royale.

Avec ce projet, Culture Trois-Rivières souhaite poursuivre ses efforts de démocratiser les arts visuels, de les rendre accessibles à tous et de faire vivre la culture différemment.

«Ça fait longtemps qu’on parle de créer un circuit de murales à Trois-Rivières, souligne Nancy Kukovica, directrice générale de Culture Trois-Rivières. Ça s’inscrit dans notre mission de faire autrement pour que la culture soit présente dans le quotidien des gens. Les murales sont intéressantes pour ça. C’est quelque chose qui est facile d’approche et ça donne une signature distinctive aux villes qui ont opté pour un circuit de murales. C’est un bel outil de dialogue avec les citoyens.»

«La démarche et l’approche de ce circuit de murales sont complètement différentes de la fresque historique de la côte Plouffe. Le circuit du centre-ville aura une signature urbaine et contemporaine. Les murales seront dans les limites du centre-ville. Ça se veut aussi une façon de faire découvrir le centre-ville différemment», précise Marie-Andrée Levasseur, directrice des arts visuels à Culture Trois-Rivières.

Pour l’instant, l’objectif est de réaliser entre trois et quatre murales au centre-ville, à raison d’une par année.

Pour la réalisation de la première murale, Culture Trois-Rivières s’est associée à l’agence LNDMRK qui a travaillé sur la production de plus de 100 murales dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, Toronto et Ottawa.

L’agence a suggéré le nom de plusieurs artistes muralistes correspondant aux critères et à la vision de Culture Trois-Rivières pour cette première murale. Le choix s’est arrêté sur Lucas Saenger, LSNR de son nom d’artiste.

Son œuvre, Égarement Alpestre, mettra de l’avant la nature et la montagne afin d’apporter un contraste avec l’environnement urbain. L’artiste mise sur des thèmes festifs et ludiques pour cette création aux couleurs vives et franches.

«Ce sera assez graphique. Je suis originaire des Alpes et cette œuvre est une façon de faire découvrir ce paysage montagneux ailleurs. J’essaie également d’y apporter un côté dynamique et vif. Je travaille beaucoup à partir de cases qui déconstruisent des choses. Par exemple, dans un paysage, les cases me permettent de mettre l’accentsur des éléments particuliers. Ça peut faire penser à une planche de BD. L’avantage de cette méthode est que je peux aborder beaucoup de sujets différents assez facilement», explique-t-il.

Une partie du mur ne sera pas peinte. Une peinture blanche sera appliquée sur les zones à peindre de façon à apprêter le mur.

«La brique boit beaucoup la peinture, note LSNR. Par la suite, je vais utiliser un projecteur pour reproduire certains éléments fidèles au croquis. Sur ce mur, j’ai la chance d’avoir beaucoup de repères visuels avec les fenêtres et les bords du mur. La brique reste la plus grosse contrainte. Il faudra bien peindre entre chaque brique aussi et même le dessous, car l’œuvre est en hauteur.»

L’équipe de l’agence LNDMRK avait préalablement conseillé Culture Trois-Rivières sur l’analyse du terrain pour cette première murale.

«On est chanceux, car le mur donne sur un stationnement. Ça vient faciliter les choses. Le terrain est un élément important à considérer puisque les artistes utilisent aussi de la machinerie lourde, détaille Yan Cordeau, fondateur et directeur de création de l’agence LNDMRK. Le type de brique qui se trouve sur le mur exige de l’artiste qu’il maîtrise différentes techniques pour bien peindre le mur et favoriser la longévité de l’œuvre.»

Une formation pour les artistes d’ici

Dans le but de donner l’occasion aux artistes de la région d’ajouter une corde à leur arc, chaque phase de ce projet inclura un volet formatif. Culture Trois-Rivières proposera différents types de formation pour amener la scène locale à se développer et à découvrir la pratique muraliste.

«On se demandait de quelle façon on pouvait impliquer les artistes locaux et le milieu. Avec les murales à venir, on aura des formations pour les artistes de la région. Ça ne sera pas la même chaque année. Ça évoluera d’année en année. On souhaite contribuer à la découverte et à l’évolution des connaissances dans l’art des murales et donner l’occasion aux artistes d’ici de s’approprier cette expertise», indique Marie-Andrée Levasseur.

«C’est une forme d’art qui évolue, ajoute Yan Cordeau. Quand on fait venir des artistes d’ailleurs lors de l’événement MURAL à Montréal, on accueille de nombreux talents qui montrent aussi de nouvelles techniques. Il y a un bel échange qui se fait entre les artistes muralistes.»

Culture Trois-Rivières aimerait également approcher les maisons des jeunes du centre-ville. Ce sera à venir dans les prochaines semaines si les mesures sanitaires le permettent.

Le projet a mobilisé plusieurs partenaires, soit la Ville de Trois-Rivières, Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Trois-Rivières Centre, le député Jean Boulet et le ministère de la Culture et des Communications du Québec soutiennent la réalisation du projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Samuel Venne
Samuel Venne
26 jours

Mon fils de 28 ans fait des murales et elles sont magnifiques. Il dit que c’est bien simple mais il a un talent fou. Je pense qu’il pourrait faire des murales de fou pour vous. Verifiez sur son facebook comment il a du talent. Sam Venne (sa photo de profil est un graff) Si son talent vous intéresse voici ses.coordonnées 450-559-6733. Voici mes coordo à moi: lynethuotte@outlook.com
450-839-6733
6070 Laflamme, Trois-Rivières

Samuel Venne
Samuel Venne
26 jours

Mon fils n’est pas au courant que je vous ai écrit..mais je vous dit..il a un talent fou. Allez voir son Facebook il a plusieurs de ses oeuvres et il le fait tout simplement pour le plaisir.