Vaste réflexion sur l’avenir du manufacturier

Vaste réflexion sur l’avenir du manufacturier

Le colloque consacré à l'avenir du manufacturier aura lieu à l'hôtel Montfort de Nicolet. Photo Jonathan Cossette - Hebdo Journal

ÉCONOMIE. Afin de clore les activités de son 50e anniversaire d’existence, les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec (MMCQ) tiendront un vaste colloque consacré à l’avenir du manufacturier.

L’événement se déroulera le 20 juin sous le thème «50 ans d’histoire, 50 ans devant: perspectives d’avenir sur le manufacturier» et se veut un temps d’arrêt et de réflexion sur les grands changements de fond qui secouent l’environnement manufacturier et sur l’impact de ces derniers sur le secteur, que ce soit les changements géopolitiques, les changements technologiques, les changements sociétaux, etc.

«On veut amener les propriétaires des industries manufacturières à faire une réflexion sur l’avenir. On s’en va vers le 4.0 et il y a tous les changements qui surviennent dans notre société. Alors comment tirer son épingle du jeu là-dedans?», lance Donald Michaud, président du comité du 50e.

«On travaille à développer notre panel et on a plusieurs noms de confirmés. C’est un colloque qui ne se veut pas alarmiste, mais bien réaliste. Quels seront les impacts de ces changements combinés sur l’industrie? Présentement, personne ne peut le prédire. On veut susciter la réflexion et la prise de conscience sur ce qui s’en vient pour leur organisation», ajoute-t-il.

C’est Pierre Boucher, ancien propriétaire de l’entreprise Excelpro, qui assumera la présidence d’honneur du colloque.

«Le moment est venu de réfléchir stratégiquement à nos atouts et à nos lacunes. On est entré dans une ère de grands changements et d’incertitude. C’est sûr que c’est un immense défi pour nos manufacturiers, mais aussi pour notre association. Je pense que cette initiative des MMCQ est nécessaire, importante, et c’est pourquoi j’ai choisi de m’y associer», a-t-il commenté.

«Avec les nouvelles technologies, ces employés-là vont vivre des changements importants et pas toujours faciles, qui vont peut-être même affecter leur qualité de vie», a ajouté Philippe Richard Bertrand, conférencier. «Le tsunami, ce n’est pas l’arrivée des nouvelles technologies. Ce sont les modèles d’affaires qui, dans certains cas, vont tuer des entreprises florissantes d’ici cinq ans.»

Le colloque aura lieu à l’hôtel Montfort de Nicolet de 12h30 à 20h. Il est possible de s’y inscrire sur le site Internet des MMCQ au http://mmcq.ca/

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar