Valérie Renaud-Martin veut faire une campagne d’idées

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Valérie Renaud-Martin veut faire une campagne d’idées
Valérie Renaud-Martin, candidate du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Trois-Rivières (Photo : Marie-Eve Alarie)

À l’occasion de l’inauguration de son local électoral, la candidate libérale Valérie Renaud-Martin a fait un survol des neuf premiers jours de campagne électorale et des annonces effectuées par le parti.

Mme Renaud-Martin rappelle qu’un gouvernement libéral rendra plus faciles et abordables le démarrage et la croissance d’une entreprise.

«Au Québec, la part de l’emploi dans les petites et moyennes entreprises équivaut à plus de 90%. Pour Trois-Rivières, c’est important qu’on continue à soutenir l’entrepreneuriat, puisque la création d’entreprises permettra d’offrir plus d’emplois de qualité», indique-t-elle.

Le Parti libéral du Canada s’engage aussi à augmenter de 15% l’allocation canadienne aux enfants visant les enfants âgés d’un an et moins, de sorte que cela permettra aux familles concernées de recevoir jusqu’à 1000$ de plus.

Le parti a aussi annoncé plus de soutien pour les aînés en augmentant de 10% les prestations de la Sécurité de vieillesse après l’âge de 75 ans. «C’est une préoccupation qu’ont les aînés pour s’assurer de vieillir dans la dignité et en sécurité financièrement jusqu’à la fin de leur vie», poursuit-elle.

Mme Renaud-Martin a aussi souligné les enjeux locaux que sont la réalisation du projet de train à grande fréquence, l’aéroport, le projet du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, le soutien aux victimes de la pyrrhotite et les infrastructures à l’île Saint-Quentin à titre d’enjeux qu’elle s’engage à soutenir.

Justin Trudeau et le «black face»

Questionnée sur la photo de Justin Trudeau déguisé et arborant un «black face» lors d’un événement au tournant des années 2000, la candidate trifluvienne estime que son chef a été responsable de s’excuser immédiatement.

«Il a pris conscience que c’était peut-être un geste inadéquat. Je ne pense pas qu’il y avait une mauvaise intention derrière ça. Aujourd’hui, en 2019, ce genre de préoccupation est plus présent. Je pense que Justin Trudeau a démontré qu’il est un chef présent pour les communautés et qu’il souhaite l’égalité. Je ne peux que saluer sa responsabilité de s’excuser. On va continuer de le suivre. Les gens à Trois-Rivières sont capables de faire la part des choses à ce sujet», a-t-elle commenté.

Mme Renaud-Martin souligne aussi qu’elle entend faire une campagne positive et axée sur les idées.

«Les gens veulent savoir ce qu’on va faire pour eux, qu’on leur parle d’idées. Quand on parle d’allocations pour enfants ou de salaire médian au Canada, Trois-Rivières étant en queue de peloton à ce niveau, ce sont des enjeux importants qui peuvent être éclipsés par le genre de sujet qui éclabousse Justin Trudeau. Je veux tabler sur les idées amenées pour aider les Trifluviens», conclut-elle.

Les citoyens intéressés à rencontrer Valérie Renaud-Martin peuvent se rendre à son local électoral situé au 4881, boul. des Forges.

Zéro émission de GES

Pour la durée de la campagne, Mme Renaud-Martin se déplacera à bord d’un véhicule électrique. Elle précise que l’environnement est un enjeu qui la touche particulièrement et qu’il était naturel pour elle de contribuer au mouvement en utilisant une voiture 100% électrique.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de