Valérie Renaud-Martin satisfaite de sa campagne électorale

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Valérie Renaud-Martin satisfaite de sa campagne électorale
Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

La candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin se dit satisfaite et fière de la campagne électorale qu’elle a menée dans les dernières semaines.

Dans les dernières semaines, la candidate à la mairie a annoncé plusieurs engagements: implanter la Carte Accès Trois-Rivières, dynamiser le Bas-du-Cap, doter Trois-Rivières d’un centre aquatique et sportif dédié à la population, protéger les boisés, mettre en place un plan de transport actif sur 10 ans, investir pour les jeunes dans les périphéries dont la rénovation complète du skatepark de Pointe-du-Lac et proposer des solutions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre en misant sur des stratégies pour augmenter la qualité des emplois, l’automatisation des entreprises ainsi que l’attractivité des jeunes et des familles.

« La campagne a officiellement duré 51 jours, mais j’ai commencé le travail dès le mois d’avril quand j’ai fait l’annonce de ma candidature, lance Mme Renaud-Martin qui a consacré la première partie de sa campagne à la tenue de consultations auprès des citoyens pour entendre leurs préoccupations. On peut être fier de cette campagne positive qui a mis le citoyen au cœur des engagements. On s’est démarqué. »

Valérie Renaud-Martin souhaite changer la culture en politique municipale. Elle plaide qu’il importe d’implanter un processus de validation des projets qui tient compte de l’opinion des Trifluviens.

« Tout le monde a sa place dans ma vision. Personne n’est oublié. C’est la même chose pour tous les secteurs de la ville », affirme-t-elle.

« Notre ville possède tous les atouts pour réussir et se démarquer sur plusieurs plans. La différence avec moi, c’est que nous allons travailler ensemble pour vrai. Je souhaite que notre ville cesse de se distinguer pour les mauvaises raisons, que ce soit pour son taux de taxation élevé ou son manque de transparence, renchérit la candidate. Je crois en notre potentiel pour devenir la ville la plus attractive du Québec reconnue pour ses emplois innovants et ses milieux de vie de qualité développés dans l’ensemble de nos secteurs. J’incarne le changement dont notre ville a besoin pour faire ce virage nécessaire en 2021. »

Mme Renaud-Martin dit avoir été surprise du faible nombre de propositions de Jean Lamarche, son opposant principal dans la course à la mairie. « La plupart des éléments de son bilan de lui appartiennent pas, indique-t-elle. Je suis surprise qu’il ne propose pas plus d’idées pour le futur de notre ville. »

Plus de 50 bénévoles se sont ralliés à elle durant la campagne électorale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires