Valérie Renaud-Martin propose une carte Accès Trois-Rivières

Par marie_eve_alarie
Valérie Renaud-Martin propose une carte Accès Trois-Rivières
Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Pour son premier engagement, la candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin propose d’offrir aux Trifluviens un accès privilégié et plus abordable aux activités culturelles, récréatives et sportives en créant la carte Accès Trois-Rivières.

Cette carte Accès permettrait aux citoyens de Trois-Rivières de profiter de rabais exclusifs pour assister à des spectacles et des événements organisés dans la ville et d’avoir un accès illimité aux activités de loisirs comme le patinage libre. Par ailleurs, cette carte permettrait aux Trifluviens d’avoir accès gratuitement à l’Île Saint-Quentin. 

« L’idée est de rendre les activités de loisir et les événements plus abordables et plus accessibles pour tous les Trifluviens. Je veux qu’ils aient un plus quand ils vivent ici. Ça permet aussi que toutes les personnes aient un accès égal aux activités récréatives, quel que soit leur statut social », explique Mme Renaud-Martin.

« Par ailleurs, en conservant un tarif à l’île Saint-Quentin pour les non-résidents, on maintiendrait son statut commercial, ce qui était aussi un enjeu », précise-t-elle.

Cette carte serait vendue à un coût abordable et modulable selon le statut social de la personne: étudiant, aîné, personne à faible revenu, etc. La candidate à la mairie aimerait également approcher des partenaires locaux qui pourraient se joindre à l’initiative et offrir des rabais aux résidents détenteurs de la carte Accès Trois-Rivières.

Des villes comme Québec, Gatineau et Montréal ont déjà mis en place une carte citoyenne du même genre. À Montréal, la carte citoyenne permet d’accéder gratuitement au jardin botanique, par exemple.

« La carte Accès Trois-Rivières offre une foule de possibilités. Elle permet de redonner à la communauté en leur offrant des avantages, en plus de créer un sentiment d’appartenance et d’encourager la population à profiter de nos nombreuses enceintes culturelles et sportives aux quatre coins de la ville. Elle peut également servir de levier pour aller chercher des partenaires locaux qui pourraient vouloir offrir eux aussi des rabais aux gens de Trois-Rivières, une belle façon d’encourager l’économie locale », ajoute-t-elle.

La carte serait autofinancée par son prix de vente. L’objectif serait toutefois de garantir qu’il n’y ait pas d’impact sur le budget de la Ville. Valérie Renaud-Martin n’était pas en mesure de préciser le montant nécessaire à l’implantation de la carte Accès Trois-Rivières.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires