Valérie Renaud-Martin: impliquer les citoyens dans les projets

Par marie_eve_alarie
Valérie Renaud-Martin: impliquer les citoyens dans les projets
Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Valérie Renaud-Martin veut faire de Trois-Rivières une ville plus humaine et plus près de ses citoyens. À ses yeux, c’est par une meilleure consultation auprès des citoyens que ça passe.

Si elle est élue mairesse de Trois-Rivières le 7 novembre, Mme Renaud-Martin s’engage à impliquer les citoyens en amont des projets par le biais de consultations. « C’est un processus qui fait ses preuves. C’est un gage de succès. Quand on touche aux habitudes de vie, on voit qu’il y a de la frustration après coup. Des fois, les citoyens ont des préoccupations tout à fait légitimes qu’il faudrait écouter. En ce moment, je trouve qu’on dépense beaucoup d’énergie à rectifier le tir », soutient celle qui a été élue conseillère du district des Carrefours il y a quatre ans.

Valérie Renaud-Martin souhaite notamment que la Ville consulte davantage les citoyens dans les décisions reliées à la sécurité routière. Elle insiste sur le fait que la Ville doit être plus proactive dans les dossiers. « Il y a tellement de demandes! Il y a une liste de 66 projets pour l’apaisement de la circulation. C’est lourd. Je veux rendre ça plus flexible et accessible pour les citoyens. Ça n’a pas de sens que la vitesse ne soit pas réduite près de certaines écoles, par exemple », souligne-t-elle.

« J’aimerais aussi ramener le sondage qui avait eu lieu sur la possibilité de diminuer les limites de vitesse dans certains secteurs résidentiels, ajoute Mme Renaud-Martin. Le taux de participation avait été très bas, car il a été envoyé alors que la pandémie débutait. Je crois aussi qu’on peut amener de plus petites mesures d’apaisement de la circulation. On parle souvent de projets d’infrastructures comme des avancées de trottoir, mais il y a d’autres plus petites mesures, comme des bollards ou des dos d’âne, qui ne sont pas trop coûteuses et qui peuvent améliorer rapidement la sécurité sur certaines rues. »

De la piscine à la carte citoyenne

Le grand projet porteur d’un mandat de quatre ans à la mairie est la construction d’un centre aquatique et sportif. Rappelons qu’en plus d’une piscine de 25 mètres, le projet inclurait un bassin récréatif et d’apprentissage avec eau tempérée et structures ludiques ainsi qu’une zone de jeux d’eau favorisant la découverte aquatique et la relation parent-enfant. Un gymnase, des terrains de pickleball et des salles multifonctionnelles seraient aussi greffés au complexe. « Ça permettra d’encourager le sport et le loisir abordable. »

Valérie Renaud-Martin entend aussi mettre en place une carte citoyenne qui permettrait aux citoyens de Trois-Rivières de profiter de rabais exclusifs pour assister à des spectacles et des événements organisés dans la ville et un accès privilégié et plus abordable aux activités culturelles, récréatives et sportives en créant la carte Accès Trois-Rivières d’avoir un accès illimité aux activités de loisirs comme le patinage libre. Par ailleurs, cette carte permettrait aux Trifluviens d’avoir accès gratuitement à l’île Saint-Quentin. 

Hausse de salaire des élus: ni oui ni non

Où se situe Valérie Renaud-Martin quant à une éventuelle hausse de salaire des élus? Elle ne se dit ni en faveur ni en défaveur. Elle insiste sur le fait qu’il faudrait d’abord les tâches des conseillers municipaux.

« On a vu la tâche augmenter beaucoup. On est passé de 16 à 14 conseillers au début du mandat. Quand on n’a pas le temps de discuter et qu’on n’a pas toutes les informations nécessaires, ça prend plus de temps pour prendre une décision. Ça a un impact sur des milliers de citoyens ensuite. L’analyse qui a été faite montre qu’on est en dessous des autres villes comparables en matière de salaire. C’est de plus en plus difficile de concilier deux emplois quand tu calcules les heures nécessaires au rôle de conseiller municipal en ce moment. »

« Je me distingue par mon expérience. J’ai siégé sur beaucoup de comités, dont ceux des Travaux publics, du Comité consultatif en urbanisme et sur les conseils d’administration de la Société de transport de Trois-Rivières et de la Régie du bâtiment du Québec. J’ai pu me mettre les mains dans les dossiers de différents comités pour toucher à toutes les sphères. J’ai une vision d’ensemble des dossiers de chaque département », souligne-t-elle.

« Je fais aussi les choses différemment. Je m’inscris dans un leadership participatif. Je considère que le citoyen devrait être à la base de nos décisions. Voter pour moi, c’est voter pour une femme avec une expérience politique qui a une grande ouverture d’esprit. Je veux faire la différence dans la vie des gens. »

Autres engagements en rafale

• ­Piscine

Construction d’un complexe aquatique et sportif dont l’emplacement reste à déterminer. Projet estimé à 30 M$ avec différentes sources de financement.

• Île ­Saint-Quentin

Accès à rabais pour les ­Trifluviens grâce à une ­Carte citoyenne qui serait mise en place

• ­Environnement

Embaucher une ressource dédiée au transport actif, établir un plan d’action pour favoriser le plein air de proximité pour augmenter le nombre de sentiers récréatifs sur l’ensemble du territoire et mettre en pratique le plan d’action relié à la ­Politique sur l’environnement.

• ­Développement économique

Favoriser la robotisation et l’automatisation des entreprises par la création d’une table de développement intelligent, trouver des solutions à la crise de la pénurie de ­main-d’œuvre, embaucher une ressource spécialisée en ressources humaines pour soutenir les entreprises dans le développement de stratégies personnalités et innovantes.

• ­Secteurs périphériques

Dynamiser le ­Bas-du-Cap : création d’une place publique au parc des ­Chenaux, verdir le secteur, faire de la rue ­Fusey la ­Promenade des artisans. Un nouveau skatepark au parc des ­Seigneurs à ­Pointe-du-Lac. Mettre en place trois projets pour les jeunes à ­Pointe-du-Lac, ­Saint-Louis-­de-France et ­Sainte-Marthe-­du-Cap.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc Lauzon
Marc Lauzon
23 jours

Elle aurait l’air plus « REAL » si elle ne se couleurait pas les cheveux roux. Laissez venir le grisaillement!