Valérie Renaud-Martin dévoile quatre grandes orientations

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Valérie Renaud-Martin dévoile quatre grandes orientations
Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : Marie-Eve Alarie)

La candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin ira à la rencontre des citoyens aux quatre coins de la ville durant l’été pour les consulter sur quatre grandes orientations liées à ses engagements pour la mairie: une ville près et proche de ses citoyens, des milieux de vie de qualité développés à l’ensemble de la ville, une force économique qui permet à la ville d’être attractive et une gestion des fonds publics orientée vers la diminution du taux de taxation et la capacité de payer des citoyens.

Des rencontres en groupe sur la plate-forme Zoom, un sondage en ligne ainsi que des vox pop feront partie des outils proposés pour récolter l’opinion de la population sur ces grandes orientations. La candidate invite les gens à suivre sa page Facebook pour connaître les dates des consultations.

« C’était important pour moi de me positionner aujourd’hui, surtout que les discussions budgétaires s’en viennent. Je voulais me repositionner sur certains enjeux. Ça va aussi faciliter les discussions sur chacun des axes avec les citoyens. Mes engagements seront modulés par ce qui ressortira de ces consultations », explique Valérie Renaud-Martin.

La candidate à la mairie a tiré ces grandes orientations des discussions qu’elle a eues ces quatre dernières années ainsi que de son expérience comme conseillère municipale.

Dans le but de rapprocher la politique municipale des citoyens, elle s’engage à sortir la politique de l’hôtel de ville en mettant en place une formule de rencontre citoyenne qui sera faite dans chacun des districts à raison d’une fois par année. « Il faut arrêter d’attendre que les citoyens viennent à nous. Je veux rendre ça convivial et donner de l’espace pour les discussions », indique Mme Renaud-Martin.

Elle s’engage également à faire une gestion des fonds publics qui permettrait de diminuer le taux de taxation municipale. Elle souhaite aussi améliorer le processus de répartition des surplus.

« Je comprends la réalité de la ville qui cherche de nouveaux revenus, mais ce n’est pas dans la poche des familles que nous devons aller chercher l’argent, et encore moins au détriment de nos enfants, pour qui les camps de jour sont bénéfiques », souligne celle qui souhaite annuler la hausse de 40% des tarifs des camps de jour pour limiter la hausse au coût de la vie.

Valérie Renaud-Martin veut aussi favoriser le plein air de proximité et la pratique libre de loisirs en misant sur l’interconnexion et la bonification des milieux naturels de la ville.

 » Nous avons la chance à Trois-Rivières d’avoir de belles forêts urbaines un peu partout sur notre territoire, mais je constate qu’elles sont peu connues et qu’elles ne sont pas toujours facilement accessibles. On peut penser à l’aire écologique Châteaudun à Cap-de-la-Madeleine ou encore l’aire écologique de la rivière Millette à Trois-Rivières. Ce sont des milieux naturels qui appartiennent déjà à la Ville. Ça n’impliquerait pas des millions à dépenser pour acquérir des terrains », soutient-elle.

Sa dernière orientation concerne l’économie. Elle entend travailler en concertation avec tous les acteurs du milieu économique pour que Trois-Rivières devienne une force économique pour la région, mais aussi pour le Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lorraine Daigle
Lorraine Daigle
12 jours

Bonjour Mme Valérie, le compostage et le ralentissement de l’étalement urbain de la Mauricie sont deux enjeux que j’aimerais voir concrètement dans votre programme. Pour moi, l’environnement est un enjeu prioritaire!