UQTR: Subventions de 1,5M$ pour soutenir la recherche

UQTR: Subventions de 1,5M$ pour soutenir la recherche

François-Philippe Champagne, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, était de passage à Trois-Rivières pour en faire l'annonce officielle. Photo Jonathan Cossette - Hebdo Journal

ÉDUCATION. La recherche de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est vu appuyer d’un support financier de 1,5 M$, cet après-midi, en ses murs. Au total, pas moins de neuf professeurs pourront en bénéficier.

Lesdits professeurs, du domaine des sciences naturelles et génie, profiteront d’un montant exact de 1 265 000$, tandis que le reste de la somme sera octroyé à des étudiants. Cette aide financière provient du Conseil de recherche en sciences naturelles et génie (CRSNG).

«L’UQTR, c’est la plus grande maison d’enseignement de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Les investissements apportent des retombées sociales importantes, et des retombées économiques également. Sur la scène nationale, c’est 558 M$ qu’on annonce aujourd’hui pour 4000 chercheurs alors c’est une grande journée pour la science», lance d’abord François-Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités.

«On est ici aujourd’hui pour célébrer les découvertes. On se pose souvent des questions à propos des changements climatiques, de l’avenir en transport et de l’intelligence artificielle. La science est une grande victoire et on peut dire que nous avons redonné à la science ses lettres de noblesse.»

9 récipiendaires

Le professeur Denis Boire, du département d’anatomie, pourra compter sur un montant de 285 000$ (sur 5 ans) pour ses travaux de recherche sur la neuro anatomie du cortex cérébral, tandis que Loïc Boulon, du département de génie électrique et génie informatique, recevra 295 000 (sur 5 ans) pour l’étude des véhicules à piles combustibles en conditions hivernales.

«C’est toujours un moment important pour un professeur, surtout que ça vient d’un processus de révision de nos pairs. Ce n’est pas une subvention qu’on demande et qu’on obtient comme un cadeau de Noël», a témoigné M. Boire.

«Oui, il y a l’importance de faire des travaux pour faire avancer les découvertes et améliorer la connaissance, mais c’est aussi important d’accueillir les étudiants.»

Les deux collègues ont doublement été récompensés, car en plus du «Programme de subventions à la découverte», ils ont reçu l’appui du «Programme de suppléments d’accélération à la découverte».

Les professeurs Martin Descarreaux (département des sciences de l’activité physique) et Mathieu Piché (département de chiropratique) ont quant à eux reçu une aide de 165 000$ (sur 5 ans), pendant que Gilbert Lebrun (département de génie mécanique) obtient 105 000$ (sur 5 ans).

Du côté du département de mathématiques et d’informatique, Ismaïl Biskri reçoit 90 000$ (sur 5 ans), Mhamed Mesfioui reçoit 75 000$ (sur 5 ans), Nadia Ghazzali reçoit 65 000$ (sur 5 ans) et Mourad Badri reçoit 20 000$ (sur 2 ans).

« Le Canada soutient la science et ses chercheurs de talent», ajoute la ministre des Sciences et des Sports, Kirsty Duncan. «Aujourd’hui, nous donnons suite à notre promesse d’investir comme jamais auparavant dans la recherche et la nouvelle génération de scientifiques. Les chercheurs et les étudiants remarquables dont nous récompensons les efforts s’emploient à améliorer le monde et l’avenir de tous les Canadiens», conclut-elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar