Une table régionale de l’innovation

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Une table régionale de l’innovation
(Photo : courtoisie)

L’organisme Économie du savoir Mauricie met en place une table régionale visant à faire la promotion de l’innovation et la concertation des intervenants économiques de la Mauricie.

Cette initiative, appelée SIM – Synergie pour l’Innovation en Mauricie, est développée dans le cadre de l’Espace d’accélération et de croissance de la Mauricie. Les acteurs autour de la table travailleront à l’atteinte d’une plus grande fluidité des échanges et une meilleure collaboration au sein de l’écosystème mixte en innovation.

«On a déjà eu une première rencontre et ce qui est ressorti, c’est qu’on doit trouver un moyen efficace de recenser ce qui se fait, par qui et à quelle étape du processus d’innovation. Il faut mieux connaître les services offerts sur le territoire», explique Mélanie Gélinas d’Économie du savoir Mauricie.

«Je suis convaincu que la création de Synergie pour l’innovation en Mauricie resserrera les liens entre les entreprises de notre région pour qu’elles puissent développer ensemble leurs capacités d’innover. Dans le contexte de la crise sanitaire, non seulement cette initiative stimulera la croissance et la compétitivité des entreprises mauriciennes, mais, de fait, elle contribuera au positionnement de la Mauricie comme région attrayante pour les chercheurs, les investisseurs et la main-d’oeuvre», renchérit Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Afin d’alimenter les réflexions sur les objectifs et actions à prioriser pour la SIM, Économie du savoir Mauricie a composé une table regroupant un représentant des dix organisations suivantes : Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Développement économique Canada, Carrefour Québec International, Créneaux d’excellence Accord, GROUPÉ Mauricie Rive-Sud, Centre National en électrochimie et en Technologies Environnementales, Innofibre – centre d’innovation des produits cellulosiques, Université du Québec à Trois-Rivières, Centre de métallurgie du Québec et le Centre collégial de transfert de technologie en télécommunications.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires