Une parade d’envergure pour le 20e Rendez-vous des coureurs des bois

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Une parade d’envergure pour le 20e Rendez-vous des coureurs des bois
Denis Vaugeois, président d'honneur, Marc Ducharme, président du Rendez-vous des coureurs des bois, Michel Deschênes, responsable du concours de contes, et François Bélisle, conseiller municipal du district de Pointe-du-Lac. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Parade plus imposante, un banquet rehaussé et des animations en grand nombre: le Rendez-vous des coureurs des bois a bonifié sa programmation à l’occasion de sa 20e édition, qui se déroulera du 26 au 28 juillet au parc Antoine-Gauthier.

«On veut souligner tout ce qui a été fait dans le passé. Le Banquet aux saveurs du 18e siècle sera plus imposant et comportera un service supplémentaire, portant le souper à cinq services. Il s’agit encore une fois d’un menu typique tiré de livres de cuisine de l’époque. Entre les services, il y aura de l’animation et des prestations de cornemuse», rappelle Marc Ducharme, président de l’événement.

À la demande générale, le fameux milton devrait revenir en guise de dessert.

Les simulations de bataille feront un clin d’œil à la bataille de Trois-Rivières de 1776 face aux Américains.

Le samedi, dès 16h30, la parade partira du monument de la bataille de Trois-Rivières, face au cimetière Saint-Louis sur le boul. des Forges, pour se rendre jusqu’au monastère des Ursulines. En plus de la Milice coloniale de Trois-Rivières – Compagnie Pierre-Boucher et le 78th Highlanders Regiment of Foot, on retrouvera les Compagnons de la Nouvelle-France, le Régiment de Béarn, le Régiment de Languedoc, les Corsaires de l’Épaulard et la Garde du Lys.

«On profitera de l’occasion pour commémorer le remboursement de la dette aux Ursulines qui avait été fait lors des Fêtes du 375e anniversaire de Trois-Rivières, il y a 10 ans», précise M. Ducharme.

Comme par les années passées, de nombreuses animations se tiendront au parc Antoine-Gauthier. Danse d’antan, musique traditionnelle et chants marins de l’âge d’or de la piraterie, simulation de cérémonie de traite des fourrures, mini pow-wow, saynètes des filles du Roy et escarmouches entre Français et Britanniques sont au programme. Un concours de contes et légendes aura aussi lieu le samedi en soirée. Les visiteurs pourront aussi découvrir différents métiers du 18e siècle.

La présidence d’honneur du Rendez-vous des coureurs des bois a été confiée à Denis Vaugeois. L’historien et ministre des Affaires culturelles du Québec de 1978 à 1981 dans le gouvernement de René Lévesque n’a pas été difficile à convaincre.

«Je ne pouvais pas hésiter. Honorer les coureurs des bois, on ne peut pas trouver mieux. Il y en a des célèbres dans l’histoire, comme Radisson et La Vérendrye, mais aussi beaucoup d’autres méconnus. Maurice Duplessis avait un ancêtre coureur des bois. Monseigneur Laflèche était aussi un Métis de par sa grand-mère», raconte-t-il.

La programmation complète est disponible au rendezvousdescoureursdesbois.com. Toutes les activités, sauf le Banquet, sont gratuites.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de