Une nuit de l’horreur qui promet

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Une nuit de l’horreur qui promet
Photo Jonathan Cossette - Hebdo Journal

Hérôle est de retour en Mauricie avec son activité «La nuit de l’horreur» après s’être expatriée pendant deux ans. Les amateurs de sensations fortes ont rendez-vous au Domaine scout de Saint-Louis-de-France les 14 et 28 septembre.

Le rendez-vous tant attendu aura lieu de 20h à 6h le lendemain matin.

«C’est une expérience de 5 à 10 heures remplie d’actions et d’émotions très fortes. C’est une immersion! C’est un dépassement de soi qui s’amorce du coucher du soleil jusqu’au lever du soleil. Pour cette 4e édition, on voulait vraiment ramener l’activité en Mauricie et on aura avec nous pas moins de 60 immersseurs qui vous feront vivre l’expérience», a expliqué Marie Milette, copropriétaire d’Hérôle.

«Comme nouveauté, on a décidé de revoir la formule et de ne plus miser seulement sur les tourments et les sévices à faire vivre. L’expérience sera basée sur une histoire et les tourments et sévices seront basés à partir de cette histoire-là. Les participants auront donc à découvrir la légende de L’Écorchée, mais je ne peux vous en dire plus», a-t-elle ajouté, horrifié, sous la surveillance de Maitre Donovan.

L’édition 2019 mettra en vedette L’Écorchée, ainsi que ce dernier qui a promis toute résistance. Hérôle a tenu à souligner que la sécurité est la priorité numéro 1 alors tout sera mis en œuvre en ce sens.

Questionnée à savoir «si l’évènement n’était pas si pire?» en frais de peur, Mme Milette n’a jamais pu répondre, car les personnages ont tous éclaté de rire… voilà qui veut tout dire!

Les plus courageux pourront se distinguer selon leur couleur de gilet. Les coûts d’inscriptions varient entre 50$ et 375$ selon le degré d’immersion choisi. Mis à part les chandails noirs, les gens ont aussi la possibilité de camper sur place. «L’être humain est programmé pour se sauver lorsque sa sécurité est en danger. C’est le réflexe de la majorité des gens et la race humaine n’aurait pas survécu sans celui-ci», lance Éric-Paul Parent, copropriétaire d’Hérôle.

«Après avoir terminé la nuit d’horreur, le participant est fier. Il a un sentiment de réussite et de dépassement. C’est une expérience intense sans conséquence tragique puisque ça demeure un jeu.»

Les intéressés peuvent s’inscrire en ligne ( https://www-1573u.bookeo.com/bookeo/b_horreur_start.html?ctlsrc2=SSS5qpGEquQiOhZjhFi%2FgHYh6HfOHgYKgoiUS2KR0zM%3D&src=01b ) selon le degré d’intensité qu’ils désirent avoir lors de l’activité.

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de