Une entreprise trifluvienne au cœur de l’innovation

Par Emmanuelle LeBlond
Une entreprise trifluvienne au cœur de l’innovation
Alissa André, directrice des ventes Véhicules électriques Simon André, et son frère Guillaume André, directeur général de l'entreprise. (Photo : Emmanuelle LeBlond)

L’entreprise familiale Véhicules électriques Simon André se démarque dans le paysage trifluvien par le concept unique qu’elle propose. Elle est la seule concession de la province qui offre exclusivement des véhicules électriques usagers.

« Au départ, notre père a repris le camion de notre grand-père qui livrait des pièces de garage en garage. Un été, il y a eu des ennuis de santé. Mon père faisait son cours en technique policière et il a arrêté pour reprendre l’entreprise », explique Alissa André, la directrice des ventes de l’entreprise.

La jeune femme explique que son père était installé à même le garage de la maison familiale. « Il y a des clients qui venaient le samedi soir cogner à la porte pour avoir des pièces. Le dimanche, ils venaient dans la cour arrière pendant qu’on était dans la piscine pour se procurer d’autres pièces », se remémore-t-elle.

Face à la croissance de l’entreprise, Simon André a déménagé dans une bâtisse sur la rue des Érables au Cap-de-la-Madeleine. C’est quelques années plus tard que son fils Guillaume a joint l’entreprise.

À la fin de l’école secondaire, le jeune homme avait entamé un diplôme d’études professionnelles en mécanique automobile. « Après quelques mois, je me suis rendu compte que ça n’avançait pas assez vite à mon goût. J’ai arrêté mes études pour aller travailler avec mon père à 18 ans », raconte l’entrepreneur.

Guillaume André a débuté comme commis aux pièces pour prendre de plus en plus sa place au sein de la compagnie. En vue de la popularité du magasin, l’entreprise a déménagé une seconde fois pour doubler sa superficie en 2012. Dominique, son frère, a sauté sur l’occasion pour incorporer l’équipe.

Un coup de foudre pour l’électrique

Passionné par le domaine automobile, Guillaume André aimait bien réparer des véhicules accidentés dans ses temps libres. « J’ai acheté une Volt en 2014 qui était perte totale. Je l’ai réparée et je me suis promené avec pendant plusieurs mois. (…) C’est là que je suis vraiment tombé en amour avec le véhicule électrique », indique-t-il.

Depuis ce coup de foudre, plusieurs projets ont commencé à germer dans la tête de l’entrepreneur. Notamment, il a converti l’entièreté des voitures de livraison en « flotte électrique ». Entre temps, Alissa André s’est officiellement greffée à la compagnie, après avoir terminé ses études en administration au HEC Montréal. La jeune femme a tout de suite été charmée par le virage vert qu’empruntait la compagnie.

À partir de cet instant, l’équipe Simon André a décidé de se concentrer sur la vente de véhicules électriques. Ils ont développé un concept unique : celui d’importer des véhicules électriques provenant des États-Unis ou de l’Ontario pour les revendre ici, au Québec. Les modèles sont inspectés et réparés avant d’être en vente sur le marché. D’ailleurs, plusieurs marques différentes figurent dans leur inventaire.

À l’époque, le tout se faisait au magasin de pièces d’autos. « C’est sûr que les gens trouvaient ça bizarre d’acheter des véhicules électriques dans un magasin de pièce d’autos. Au final, il y avait quelque chose à travailler… », avoue Alissa André.

Vers une concession de véhicules verts

C’est pour cette raison que Guillaume André a proposé à ses coéquipiers d’ouvrir une concession de véhicules électriques en 2017. « C’était une décision réfléchie et assez calculée. Les véhicules électriques c’est vraiment l’avenir », concède-t-il. La demande était très forte pour ce genre de voiture. Constatant le potentiel du marché, Guillaume André désirait ainsi participer au virage.

Après plusieurs discussions, l’équipe de Simon André a fait confiance à l’intuition de Guillaume. Ils ont donc pris possession d’un établissement sur le boulevard Jean XXIII pour se lancer dans cette nouvelle aventure.

De nos jours, les activités de la concession se poursuivent et les membres ont toujours cette même passion qui les anime. Le directeur général, Guillaume André, continue d’innover dans des projets qui le stimulent au quotidien.

Par exemple, il mettra bientôt en vente un chargeur mobile pour dépanner les voitures électriques qui sont en panne sur la route. L’entrepreneur remplace les batteries usagées. Aussi, les services de Guillaume André sont reconnus à l’international, ce qui l’incite parfois à faire des voyages à l’étranger pour réparer des véhicules électriques, comme ce fut le cas en Martinique.

*****

Marco Champagne, président de la CCITR, Alissa André, directrice des ventes Véhicules électriques Simon André, et Guillaume André, directeur général de l’entreprise.

La conférence était présentée dans le cadre du dernier déjeuner d’affaires de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCITR).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de