Une coopérative de solidarité pour favoriser le mieux-être dans le Bas du Cap

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Une coopérative de solidarité pour favoriser le mieux-être dans le Bas du Cap
Lyne Champoux, directrice générale de la coopérative de solidarité CODEme. (Photo : courtoisie)

La nouvelle coopérative de solidarité CODEme s’installe au deuxième étage du Centre d’affaires Fusey dans les installations d’Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières.

CODEme, pour « CODE mieux-être », vise le mieux-être global des citoyens et la promotion des saines habitudes de vie. Dès le 25 janvier, on y présentera une programmation de divers cours destinés à améliorer la qualité de vie des participants, comme le yoga, la méditation et la danse Hula. Des conférences seront également proposées.

Plusieurs thématiques seront abordées, dont les saines habitudes alimentaires, l’agriculture urbaine et le développement durable. Un café-bistro y est aussi aménagé et sera ouvert lorsque les autorités le permettront.

Ce projet est une initiative de la Trifluvienne d’origine Lyne Champoux. Elle a œuvré pendant une vingtaine d’années dans le réseau de la santé et des services sociaux à Montréal comme conseillère en communication et développement de projet à saveur sociale. De retour dans sa ville natale, elle a cogité pendant plus d’un an avant d’aller de l’avant avec cette coopérative.

«L’objectif est d’éduquer, de sensibiliser et de faire la promotion du mieux-être et des saines habitudes de vie. Je veux ramener le principe de bienveillance communautaire au goût du jour dans l’espoir de former une grande communauté du mieux-être à Trois-Rivières», explique-t-elle.

Une offre de service pour des cours de mieux-être en milieu scolaire et dans les CHSLD est aussi en cours de développement.

La Coop CODEme devient le premier locataire du Centre d’affaires Fusey, acquis par IDÉ Trois-Rivières en 2018. «On a vu une opportunité en 2018, après le déménagement de la Zone entrepreneuriale au centre-ville, d’acquérir ce lieu pour contribuer à dynamiser le Bas du Cap. Le projet de la Coop CODEme entre dans notre vision de développement de ce secteur et répond à des besoins du milieu», souligne Francis Brouillard, directeur général adjoint aux opérations.

Considérant les restrictions liées aux mesures sanitaires décrétées par le gouvernement, les ateliers et les cours se dérouleront de façon virtuelle jusqu’à nouvel ordre. La période d’inscription pour la session hivernale débutera le vendredi 8 janvier et se déroulera en ligne au coopcodeme.ca.

Le projet a bénéficié de l’appui de l’organisme Fonds Mauricie, de la Coopérative de développement régional du Québec, du Réseau d’investissement social du Québec, de la Corporation de développement économique communautaire de Trois-Rivières et d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires