Une année déterminante chamboulée par la pandémie

Matthew Vachon - Icimedias
Une année déterminante chamboulée par la pandémie
Les jeunes joueurs des Estacades, incluant Jordan Tourigny,  s’accrochent notamment à l’espoir de voir une petite saison s’amorcer quelque part au cours du mois de mars. Photo courtoisie des Estacades de Trois-Rivières

Au cours d’une saison normale, le défenseur Jordan Tourigny compterait déjà une trentaine de parties d’expérience au niveau Midget AAA. Pandémie oblige, l’espoir de premier plan du prochain repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est toujours dans l’attente de disputer sa première partie avec les Estacades de Trois-Rivières.

«Évidemment, à ce moment, j’aurais aimé avoir déjà joué quelques parties, ce qui aurait été bon pour le moral et l’expérience. Nous pratiquons vraiment souvent, donc j’essaye d’en profiter pour corriger certains petits défauts dans mon jeu. Nos entraîneurs nous aident beaucoup dans tout ça», a fait valoir le Victoriavillois.

Bien qu’il se considère privilégié de pouvoir s’entraîner, Tourigny concède que le fait de ne pas jouer de vraies parties peut devenir un brin longuet. «À la longue, c’est un peu démoralisant. Avant, nous pratiquions en nous disant que nous allions jouer un vrai match, ce qui serait plaisant. C’est redondant, oui, mais nous avons de bons vétérans et une bonne organisation qui nous aide à garder le moral.»

Les jeunes joueurs des Estacades s’accrochent notamment à l’espoir de voir une petite saison s’amorcer quelque part au cours du mois de mars. Cela se voudrait en quelque sorte la récompense parfaite pour les efforts et les sacrifices déployés lors des derniers mois. «Nous gardons espoir, surtout avec le nombre de cas qui descend de plus en plus. Nous croyons que le gouvernement et la Santé publique voudront bien nous donner le droit de jouer de vrais matchs. Même si c’est un calendrier un petit peu plus court, ça nous donnerait un petit coup de pouce.»

Bien en vue pour le repêchage de la LHJMQ

Au cours des derniers jours, un article publié sur le site officiel de la LHJMQ plaçait Tourigny parmi les principaux espoirs à surveiller en vue du prochain repêchage du circuit. Plusieurs personnes ont acheminé l’article en question au défenseur droitier.

«C’était plaisant de le voir. Ça fait chaud au cœur de voir qu’on me considère parmi l’élite de mon groupe d’âge. Je ne me suis pas enflé la tête avec ça par contre. J’ai continué de travailler fort en prenant les bouchées doubles.»

Son aîné, le défenseur de l’Armada de Blainville-Boisbriand Miguël Tourigny, n’a d’ailleurs pas manqué de lui donner quelques conseils étant donné qu’il est aussi passé par cette étape il y a de cela trois ans. «Dès que mon frère m’a envoyé le lien de l’article, il m’a dit que ce n’était pas le temps de lâcher le morceau. Il voulait que je travaille encore plus fort.»

Puisqu’il est considéré comme un espoir de premier plan, Tourigny aimerait bien pouvoir démontrer l’étendue de son talent dans le cadre de vraies parties afin de s’attirer davantage la sympathie des recruteurs. «C’est quelque chose à laquelle je pense souvent, car je peux moins démontrer mes habiletés. Il faut, pour le moment, se fier plus aux parties que j’ai pu jouer au pré-camp. Ça me passe par la tête, mais j’essaye de ne pas m’arrêter à ça.»

Pour ceux qui n’ont jamais vu à l’œuvre le patineur de 5’09’’ et 145 livres, il pratique un style plus offensif à l’image de son aîné. Il estime compter sur une bonne vision du jeu grâce à son temps passé comme attaquant étant plus jeune et sur une bonne première passe pour relancer l’offensive.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires