Un virage à 180 degrés pour André Veilleux

Par Martin Sylvestre

Dans la vie, certaines circonstances peuvent parfois remodeler toute notre existence. C’est ce qui est arrivé à André Veilleux lorsqu’il s’est joint à la revue musicale Showtime à titre de chanteur principal en 2001. À cette époque, il était loin de se douter que son quotidien allait faire un virage à 180 degrés.

Il y a sept ans, le spectacle Showtime voyait le jour. Réunissant une bande de passionnés la revue musicale à, petit à petit, mérité ses lettres de noblesse. Elle les a gagnées si bien que depuis deux ans le spectacle s’affiche comme l’élément d’appel de Trois-Rivières pendant la période estivale. Pour les artistes de la scène, cette émergence de Showtime leur a apporté une notoriété nouvelle. «Showtime, c’est un projecteur de lumière qui permet de sortir de l’ombre. C’est une surprise pour bien des gens de voir que je suis chanteur dans le spectacle. Pourtant, j’ai toujours baigné dans le domaine de la chanson tout en y adjoignant le domaine sportif. Mon énergie a toujours été répartie également entre ces deux passions. Au départ je voyais ma polyvalence comme une faiblesse, mais maintenant je la vois comme une qualité», lance André Veilleux.

Agent de stage à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) depuis 13 ans et ancien éducateur physique, André Veilleux mentionne que Showtime lui demande de faire beaucoup de sacrifices. «À 47 ans, je crois que je suis encore capable d’offrir un spectacle digne des ligues majeures. Il faut être en forme et avoir de la discipline pour faire partie de cette revue musicale. On ne peut pas fêter jusqu’à quatre heures du matin sans en ressentir les effets. Ça prend de l’entraînement et je ne peux me permettre aucun relâchement. Être un artiste de ce spectacle a changé beaucoup de choses dans ma vie dont les vacances d’été avec ma blonde Claire et ma fille Geneviève. Même si nous donnons des performances seulement trois soirs par semaine je ne peux pas allez m’égosiller autour d’un feu de camp», précise-t-il sourire en coin.

Une visibilité nouvelle

La visibilité et la notoriété d’André Veilleux a cru en même temps que Showtime. Si au départ, il remarquait à peine les changements, il en est désormais pleinement conscient. «Je suis de plus en plus reconnu au sein de la population. Du côté musical, j’ai toujours été dans une voie parallèle et là je me retrouve à faire partie de la clique. C’est plaisant d’être reconnu par ses pairs musiciens. Je fais ce que j’aime et j’ai atteint une certaine étape avec Showtime.»

L’investissement

Être un artiste de Showtime n’est pas un boulot comme les autres et ce n’est pas n’importe quel chanteur qui pourrait se prêter au jeu de la revue musicale. Dans le spectacle André Veilleux interprète environ 25 personnages. «Il ne faut pas seulement quelqu’un qui chante bien, mais bien quelqu’un qui désire s’investir dans le show. Pour ma part, j’essaie d’apporter ma touche personnelle dans chaque personnage, de lui donner une certaine couleur. Il y a du André Veilleux dans James Brown, Mick Jagger, Elvis, Michael Jackson, etc.», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires