Un Trifluvien chez la reine!

Par superadmin

HONNEUR. Ils sont peu à pouvoir affirmer qu’ils ont assuré la garde des Joyaux de la Couronne britannique!

Le Trifluvien Jean-Philip Gagné, lieutenant au sein du Royal 22e Régiment du Canada a eu cette chance, du 14 au 19 juillet, à l’instar de 63 autres collègues du Québec membres du régiment.

C’est pour souligner son 100e anniversaire que le Royal 22e Régiment a été invité à faire la relève de la garde au Buckingham Palace. Et pour la première fois de l’histoire, les instructions et commandements ont été adressés en français aux sentinelles.

«C’est une expérience unique en son genre! Je n’avais pas conscience que ça allait susciter une grande émotion chez moi en participant à la relève de la garde. Nous sommes partis de la caserne Wellington avec le fameux chapeau de poils sur la tête…et je peux dire qu’on ne voit pas très bien avec ce chapeau en marchant! Quand la musique régimentaire est partie, j’ai eu des frissons», raconte le Lt Jean-Philip Gagné qui portait les couleurs régimentaires durant la relève de la garde, à titre de porte-étendard du régiment.

Les gardes qui assurent la relève doivent faire le trajet de cinq minutes à pied entre la caserne Wellington et le Palais de Buckingham. La cérémonie a lieu dans la cour avant du palais et dure une quarantaine de minutes.

Durant leur séjour, les membres du Royal 22e Régiment ont assuré la garde du Palais de Buckingham, de la Tour de Londres (où se trouvent les Joyeux de la Couronne) et du Palais St. James.

«Je ressors de cette expérience très fier et quasi glorifié d’avoir eu la chance de participer à cet événement historique. On a même eu droit à une visite de sa Majesté la reine qui est venue nous parler et nous serrer la main. Ce fut une autre expérience unique!» souligne Lt Gagné.

Une quête du souvenir

En plus de procéder à la relève de la garde britannique, les membres du Royal 22e Régiment ont été invités à participer au défilé militaire de la Fête nationale belge.

«Ça fait longtemps que les anciens du Royal 22e Régiment voulaient faire quelque chose de spécial pour souligner le 100e anniversaire du régiment. Le but est aussi de retracer l’histoire du Royal 22e. Il y avait une première partie à Londres avec la relève de la garde. On s’est ensuite dirigé vers la Belgique, puis vers la France où nous sommes allés sur des lieux de commémoration et des champs de bataille pour s’y recueillir et se souvenir», explique Capitaine Julie Pagé.

Le Royal 22e Régiment était d’ailleurs la seule unité étrangère à prendre part au défilé militaire, en Belgique.

«Les Belges et les Canadiens ont des affinités, en ce sens que les deux pays ont travaillé côte-à-côte durant plusieurs conflits, dont plus récemment en Afghanistan. C’était donc tout un honneur pour nous de participer au défilé militaire du 21 juillet», ajoute Capt Pagé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de