Un poste de commandement lié à l’affaire Michel Boulianne

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Un poste de commandement lié à l’affaire Michel Boulianne

Un poste de commandement a été établi dans le stationnement du centre d’achat via la Sûreté du Québec (SQ), et ce, jusqu’à ce soir. Il est occupé par l’équipe de la Division des disparitions et des dossiers non résolus dans le but de recueillir des informations pouvant faire progresser l’enquête sur l’homicide de Michel Boulianne, commis en 1985.

Rappelons que Michel Boulianne était conducteur et propriétaire d’un taxi à Trois-Rivières. Le 25 août 1985, il a débuté son quart de travail vers 19h. Plus tard dans la nuit, un appel a été logé à la centrale de taxi pour le bar Le Gitan, autrefois situé sur le boulevard des Forges à Trois-Rivières.

Il se serait déplacé vers cet endroit, mais il n’a plus donné signe de vie par la suite. Il a été retrouvé, le 27 août 1985, vers 6h20, inanimé dans son véhicule stationné dans une cour d’école de Trois-Rivières. L’expertise de la scène a démontré qu’il a été victime d’un homicide.

«L’escouade (des disparitions et des dossiers non résolus) qui s’occupe de ce dossier-là est habituée de ressortir des dossiers et de regarder toutes les démarches d’enquête qui avaient été faites dans le passé. Pour qu’elle se retrouve avec un dossier en main, il faut que toutes les techniques d’enquête et les pistes de suspects potentiels aient été épuisées. On demeure avec un dossier non solutionné, mais depuis 1985, nos techniques d’enquête ont évolué et tout ce qui touche la science, les analyses et la technologie ont aussi évolué. C’est ce qui fait en sorte que lorsqu’on replonge dans des anciens dossiers, il y a espoir quand même», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

«On est installé ici aujourd’hui et on invite les gens qui auraient de l’information relativement à cet homicide à se présenter à notre poste de commandement mobile. Toute information sur cet homicide peut aussi être transmise de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.»

La Division des disparitions et des dossiers non résolus a résolu une cinquantaine de dossiers depuis une dizaine d’années. Cette équipe composée d’une trentaine d’enquêteurs spécialisés travaille en étroite collaboration avec les différentes unités de soutien de la SQ, notamment avec des profileurs et des psychologues judiciaires.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de