Un parcours sur mesure pour cinq entrepreneurs

Audrey Leblanc

Un parcours sur mesure pour cinq entrepreneurs
La première cohorte d'entrepreneurs accompagnée par Fonds Mauricie en partenariat avec IDE Trois-Rivières. (Photo : (Audrey Leblanc))

Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières et Fonds Mauricie ont créé un parcours sur mesure pour aider les petites entreprises trifluviennes à croître et à innover. Lancée il y a quelques semaines, la première cohorte est composée de cinq entrepreneurs. L’objectif est de les accompagner afin qu’ils profitent au maximum de la relance économique.

D’une durée de quatre à cinq mois, le parcours est constitué d’accompagnements individuels et de groupe. Chaque entreprise a d’abord fait l’objet d’un diagnostic permettant de cibler les actions à mettre en place ainsi que les outils nécessaires pour y arriver.

« Notre but est d’aider les entreprises qui existent depuis deux à quatre ans pour les amener plus loin, précise Marc St-Arnaud, conseiller en entrepreneuriat et financement chez Fonds Mauricie. On regarde avec elles les enjeux et les façons de les aider à travers des ateliers et des rencontres individuelles. On voit de quelles façons on peut les amener à un autre niveau, en leur donnant des outils pour prendre des décisions. »

Finances, mise en marché, gestion des opérations, ressources humaines et stratégies numériques sont quelques-uns des thèmes abordés dans le cadre du parcours, qui s’échelonne sur quatre mois. Le réseautage et les échanges entre les entrepreneurs sont également un aspect important du processus. Pour plusieurs, cela leur permet de prendre du recul.

C’est le cas notamment d’Alexandre Pilon de l’entreprise Complément Magique, spécialisée en fabrication de pièces de métal sur mesure. « Ça nous oblige à nous décoller le nez de notre entreprise et à voir les choses sous un autre angle, dit-il. L’expérience des autres est très enrichissante. »

« On est tous dans des domaines différents, mais on vit des choses semblables, alors c’est intéressant de voir ce que les autres ont fait, comment ils l’ont fait et pourquoi, ajoute Julie Turcotte de Spatule & Ganache. De notre côté, on est à la croisée des chemins à savoir si on grossit ou si on reste comme ça. Avec la cohorte, on est guidé là-dedans. Il y a plein d’enjeux qui entrent en ligne de compte et ils sont là pour bien nous guider. »

Même son de cloche du côté d’André Bellefeuille de l’entreprise Todd & Paul. Cette dernière s’est inscrite au parcours avec l’intention d’être mieux outillée pour gérer la croissance de son entreprise. « On échange avec des gens qui sont rendus à la même place. On prend conscience des enjeux reliés à la croissance. Je suis venue chercher du mentorat et échanger sur les bons coups et les mauvais coups », mentionne-t-elle.

Apprendre des autres

Le mentorat et les conseils des autres entrepreneurs, c’est également ce que recherche Natasha Côté de GSC Automation. « On n’a pas souvent l’occasion de parler à d’autres entrepreneurs pour s’entraider. On a ça ici et c’est un aspect très intéressant, soutient-elle. Le suivi individuel et personnalisé est aussi un point fort à mes yeux. »

Impliquée dans l’entreprise Aroma Sì avec sa mère, Camilia-Jess Girard découvre les multiples facettes de l’entrepreneuriat grâce à cette expérience. « Ça m’aide au niveau de la gestion. Je suis jeune et j’ai beaucoup à apprendre. On est bien entouré et on voit les points de vue différents des autres entrepreneurs. Ça m’aide sur le plancher dans les actions que je dois faire », confirme-t-elle.

Face au succès de cette première cohorte, IDE Trois-Rivières et Fonds Mauricie souhaitent pérenniser cette activité. Ils mettront d’ailleurs en place une deuxième cohorte à l’automne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires