Un parc atypique à Trois-Rivières

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Un parc atypique à Trois-Rivières
(Photo : Audrey Leblanc)

Un parc aux installations éphémères sera aménagé au centre-ville cet été au Carré de la Fosse, cet espace public situé à l’angle des rues La Fosse et Notre-Dame Centre.

Ce projet est mené conjointement par la Ville de Trois-Rivières, une douzaine d’organismes et organisations ainsi que les citoyens. Différentes zones seront créées dans le parc. On retrouvera notamment un espace avec des pergolas et des tables à pique-nique.

Une autre zone sera dédiée aux jeux comme la pétanque et les poches. Un coin avec une scène éclairée fera également partie du décor. L’agriculture urbaine sera aussi présente avec la contribution de l’organisme La Brouette.

Ce sont du moins les premières idées qui émanent des réunions tenues jusqu’à présent. Les citoyens seront également invités à se prononcer, le 27 mai, dans le cadre d’une grande consultation citoyenne. Les personnes intéressées à y prendre part sont invitées à suivre la page Facebook «Carré de la Fosse – Espace public» pour les détails.

«On fera aussi des consultations sur le site tout au long de l’été, précise Fédéric Lajeunesse, chargé de projet pour le Carré de la Fosse. Il va se dessiner une programmation d’activités au fil de l’été. Beaucoup d’autres choses seront annoncées.»

Frédéric Therrien de 100°, Fédéric Lajeunesse, chargé de projet, Marc-André Godin, urbaniste, et Étienne Dansereau d’Open Trois-Rivières.

L’objectif est que l’aménagement du parc soit réalisé pour la mi-juin. L’arpentage du site a été fait et la Ville effectue des travaux au niveau du sol afin d’accueillir les installations temporaires. Celles-ci devraient s’y trouver au début du mois de juin.

Parmi les partenaires mobilisés qui donnent temps et argent pour la réalisation du projet, on note Open Trois-Rivières et 100°, un projet de Québec en Forme. «Le but d’un projet comme celui-là, c’est de tester l’usage du site par la population», mentionne Étienne Dansereau d’Open Trois-Rivières.

«Rien n’est coulé dans le béton, renchérit Frédéric Therrien de 100°. Ça permet de tester avant de bien camper l’infrastructure pour plusieurs années. Ça permet aussi de mettre à contribution les citoyens, de leur demander comment ils veulent habiter cet espace. Contrairement à certains parcs qui sont conçus dans un but touristique, nous, on veut que ce soit fait pour et par les citoyens. Tant mieux si ça amène du tourisme, mais ce n’est pas l’objectif.»

Une première à Trois-Rivières

Il n’existe aucun autre parc de ce genre à Trois-Rivières. «C’est une première, indique Marc-André Godin, urbaniste pour la Ville. C’est un terrain qui appartenait autrefois au Port et que la Ville a acquis il y a quelques années.»

«C’est la porte d’entrée du centre-ville. Ça va permettre d’embellir le coin, ajoute ce dernier. Dans la dernière décennie, beaucoup d’énergie a été mise sur la rue des Forges comme axe structurant et événementiel, mais on a senti dans les dernières années une mobilisation des commerçants sur la rue Notre-Dame Centre, un désir de s’impliquer. Avec les chantiers publics que sont le CECi et l’Amphithéâtre, il y a un potentiel de développement est-ouest au centre-ville et ce projet en fait partie.»

Le Carré de la Fosse est un terrain qui appartenait auparavant au Port de Trois-Rivières et qui a été acquis par la Ville il y a quelques années. Il a servi de stationnement pendant les travaux du CECi.

«Il y a plusieurs terrains municipaux comme celui-là qui ont un potentiel de développement, note M. Godin. Et souvent, ça prend de grands investissements pour arriver à faire quelque chose. Mais on a vu ces dernières années de beaux projets nés d’initiatives citoyennes qui sont peu coûteux. Alors pourquoi à tout prix courir après le grand projet qu’on risque de ne jamais faire ou de reporter quand on peut faire quelque chose de plus modeste qui fait appel à la contribution des gens?»

Par ailleurs, si la température le permet, le Carré de la Fosse sera le théâtre d’ateliers et de conférences le 14 juin prochain dans le cadre de l’événement «Réfléchir autrement» d’Open Trois-Rivières. À l’automne, on y tiendra également un weekend consacré aux arts. Enfin, l’organisme La Brouette prévoit y tenir sa Fête des récoltes.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Céline FontaineHélène Théroux Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Hélène Théroux
Guest
Hélène Théroux

Très intéressant ! Je vais aller voir le site dès aujourd’hui ! Les produits de la récolte, j’adore !

Céline Fontaine
Guest
Céline Fontaine

a Montreal dans Ville-Eymard ils ont fait ce genre de chose en face d’ou j’habitais et les gens adoraient cela tres bonne idée