Un nouveau joueur dans l’industrie de l’automation

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Un nouveau joueur dans l’industrie de l’automation
Mathieu Simoneau, directeur recherche et développement, Natasha Côté, directrice administrative, et Marc Guillot, directeur de projet. (Photo : Stéphanie Paradis)

Les entreprises souhaitant prendre le virage de l’automatisation ont maintenant un tout nouvel allié en Mauricie. GSC Automation, en activité depuis mai dernier, inaugurait ce matin son usine fraichement aménagée sur la rue du Père-Daniel, à Trois-Rivières.

GSC Automation, c’est de la conception sur mesure de machines automatisées, de l’usinage de pièces métalliques, des découpes au plasma, du soudage, de la réparation d’équipements en ateliers; tous des services destinés principalement aux entreprises manufacturières de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

L’entreprise offre également les services qui vont de pair avec la fabrication de machines, comme la conception de pièces sur mesure, que ce soit en acier inoxydable, en plastique, en aluminium ou en bois, l’usinage de pièces déjà existantes, ou encore du reconditionnement de machines.

« Notre objectif est d’aider nos entreprises à innover afin de les rendre plus compétitives à long terme », explique Natasha Côté, directrice administrative. Ses deux complices sont Marc Guillot et Mathieu Simoneau, électromécaniciens en systèmes automatisés.

Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières a d’ailleurs profité de l’ouverture officielle de l’entreprise pour confirmer une aide financière de 40 000 $ provenant de son Fonds local de solidarité et de son Fonds local d’investissement.

Grâce au programme Créavenir de Desjardins, GSC Automation vu octroyer une marge de crédit de 10 500 $ et une subvention de 1 500 $.

La commissaire industrielle responsable du dossier, Cynthia Slicer, a souligné le potentiel très intéressant de ce marché auquel s’attaque GSC Automation. « Alors que l’industrie manufacturière vit les contrecoups de la rareté de la main-d’œuvre, les services de GSC Automation contribuent directement à augmenter la productivité de ses clients. Pour nous, tout le monde est gagnant », affirme-t-elle.

Desjardins souhaite également accompagner et encourager ces jeunes à concrétiser leur projet d’affaires grâce au programme Créavenir. Les entrepreneurs se sont ainsi vu octroyer une marge de crédit de 10 500 $ et une subvention de 1 500 $.

Finalement, le gouvernement du Québec, par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, soutient le démarrage de GSC Automation grâce à un prêt de 87 000 $ qui servira à l’achat d’équipements et à l’aménagement de l’usine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de