Un milieu de vie adapté aux besoins spéciaux

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Un milieu de vie adapté aux besoins spéciaux

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. D’ici deux ans, une toute nouvelle résidence devrait voir le jour à Sainte-Geneviève-de-Batiscan pour les personnes ayant une déficience physique, intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Ce projet de près de 2 millions de dollars prévoit la construction d’un bâtiment abritant douze logements à prix modique adaptés et supervisés. On y retrouverait dix logements de trois pièces et demie et deux logements de quatre pièces et demie. La bâtisse serait située tout près de l’Immeuble multiservice.  

L’initiative est celle de l’Association des personnes vivant avec un handicap (APeVAH) des Chenaux. «On veut vraiment créer un milieu de vie participatif, explique Manon Germain, coordonnatrice de l’organisme. Les gens devront participer dans la mesure de leurs capacités. On veut que les résidents s’entraident. Par exemple, une personne ayant une déficience intellectuelle peut aider une personne qui ne peut pas se servir de ses jambes ni de ses bras.»

Les résidents veilleraient eux-mêmes à la réalisation de plusieurs tâches comme la tonte du gazon et la préparation des repas dans une formule de cuisine collective. «On aura des discussions avec le CIUSSS et les ressources du milieu pour la mise en place d’activités, le soutien et les services offerts», indique Mme Germain.

Cette dernière a en tête ce projet depuis déjà plusieurs années. Les démarches ont été entreprises au printemps 2016. Le projet sera présenté à la Société d’habitation du Québec (SHQ) en mai. «Après, on s’attend à recevoir une réponse au cours des six à huit mois qui suivront. On est encore au stade de projet, mais c’est en très bonne voie de se réaliser», conclut la coordonnatrice de l’APeVAH des Chenaux.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de