Un groupe dynamique qui porte bien son nom

Par Sandra Jacob
Un groupe dynamique qui porte bien son nom
La présidente du regroupement des Femmes Dynamiques

Le regroupement des Femmes Dynamiques, qui fut fondé en 1967, est la seule association qui regroupe 390 membres féminins chaque semaine.

Ce groupe qui tient deux rencontres hebdomadaires apporte beaucoup de social aux femmes étant donné les activités régulières qui s’y déroulent. Pour Lise Germain, présidente depuis bientôt quinze ans, les femmes qui joignent ce mouvement peuvent toutes trouver une façon agréable de satisfaire leurs inspirations soit par la mise en forme du lundi, soit dans le partage d’expériences vécues, de leçons de vie, d’informations culturelles et ce, grâce aux invités (es)du mardi, sans oublier les voyages, les dîners et les activités spéciales. «C’est un regroupement dynamique qui porte bien son nom et toutes les femmes peuvent y participer. Il y a des femmes de 40 ans jusqu’à la plus âgée qui a 94 ans. Les membres peuvent participer à des activités à petit prix et pour 22 $ par membre et par session, les femmes ont droit d’assister à toutes les conférences ainsi qu’aux après-midis dansants».

Pour Mme Germain, le groupe des Femmes Dynamiques est toute sa vie. Pour elle, c’est un mouvement extraordinaire qui lui apporte moins de solitude et qui lui fait oublier tous ses problèmes. «J’adore ce groupe et je ne me vois pas quitter et ne plus pouvoir m’occuper de ce mouvement. C’est une belle chose qui m’est arrivée dans la vie et jamais je ne le regretterai de m’être impliquée. Les gens doivent se trouver des distractions et quant à moi, si vous faites partie des Femmes Dynamiques, vous allez vous distraire sans aucun doute. Jamais nous ne laissons une femme de côté et entre nous, il n’y a aucune discrimination», mentionne la présidente.

En plus d’être actif, le groupe est d’autant plus généreux en parrainant l’organisme Moisson Mauricie. «Nous faisons des collectes de fonds lors de nos soupers. Des bénévoles passent de table en table et les femmes peuvent donner une contribution volontaire si elles le désirent», explique Lise Germain.

De plus, le comité regroupant 11 femmes, s’affaire sans arrêt à trouver de nouveaux projets pour continuer de divertir tous ses membres. Entre autres, le 18 mars prochain, le maire Yves Lévesque sera l’invité des Femmes Dynamiques pour une conférence sur le projet de «Trois-Rivières sur St-Laurent». D’après Lise Germain, le mouvement est toujours en innovation et les activités ne sont jamais monotones. «Nous essayons toujours d’être le plus diversifiés possible dans nos choix d’activités et d’après le taux de participation, qui est toujours d’au moins 80 %, cela nous motive davantage à faire des efforts pour trouver de belles activités».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de