Un gala mémorable au Festival International de Danse Encore

Par Emmanuelle LeBlond
Un gala mémorable au Festival International de Danse Encore
Louise Lecavalier lors de la première du gala du Festival International de Danse Encore. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Les amateurs de danse en tout genre ont été servis lors du gala du Festival International de Danse Encore. Quinze compagnies provinciales et internationales ont performé sur scène afin de célébrer en grand la 25e édition. Tantôt puissante, tantôt émouvante, la soirée s’est avérée réussie, acclamée par un torrent d’applaudissement.  

Les festivaliers étaient fébriles de découvrir les surprises que le gala allait leur réserver. Dès le rideau levé, le public fut ravi de constater la présence de Louise Lecavalier, emblème de la danse contemporaine. Elle prit rapidement possession de la scène afin de plonger les spectateurs dans son univers.

La grande danseuse s’est laissée habiter par la musique, tout en restant parfaitement en contrôle de ses mouvements. Une chaleureuse ovation conclut ce numéro chargé d’émotions.

En nouveauté cette année, les troupes ont collaboré entre elles pour concocter sur mesure des numéros spéciaux. Ces performances furent particulièrement populaires auprès des spectateurs. Les numéros qui réunissaient Marvl et Willow, deux troupes de la compétition télévisuelle Revolution, ont fait fureur.

Marvl a fait une entrée fracassante sur la scène sous les cris endiablés de la foule. Par un numéro empreint de théâtralité, la troupe de danse a enchainé des mouvements de break dance avec une touche de hip-hop. Contre toute attente, le duo de danseurs Willow s’est joint à la fête. Le public était comblé de bonheur. Une ambiance festive régnait dans la salle.

Provenant tout droit de Cuba, la compagnie Havana Rakatan a donné une touche de couleur à la soirée par leurs chorégraphies originales et dynamiques. La mise en scène de leur numéro était convaincante. Les dix danseurs incarnaient des personnages hilarants qui ont tout de suite charmé le public.

Pour clore la soirée, un second numéro collaboratif fut présenté par le New-Yorkais Jason Samuels Smith, Tapestry et Molodi. Le tout a été réalisé dans un numéro de danse percussive. La chimie qu’avaient les danseurs était contagieuse. Aucune musique n’appuyait leur chorégraphie. Ils étaient maitres de leur rythme. Le public fut même amené à participer au spectacle.

Il ne faut pas oublier la relève qui a participé au gala lors d’un numéro spécial, chorégraphié par Channing Cooke. D’ailleurs, une seconde représentation aura lieu le samedi 8 juin à 19h30 à la salle J.A. Thompson.

À la sortie du gala, les spectateurs ont été accueillis par la parade en lumière. Plusieurs chars allégoriques, accompagnés de personnages fantastiques, défilaient sur la rue des Forges, sous le regard émerveillé des festivaliers. Ce rendez-vous lumineux mettait en vedette 25 événements touristiques et attraits touristiques majeurs de la Mauricie.

Les gratuités

D’ailleurs, plusieurs activités extérieures ponctueront la journée de samedi. Soyez à l’affût!

Avis aux amateurs de percussion, le groupe colombien Aainjaa est de retour pour enflammer le centre-ville lors de trois représentations. Ils feront une animation à 15h30 à la place Dansencore, située entre la salle J.-Antonio-Thompson et la Maison de la culture de Trois-Rivières. Par la suite, ils défileront sur la rue des Forges à compter de 19h. Ils termineront par un spectacle à la grande scène du port de Trois-Rivières à partir de 21h15.

Le public est convié à découvrir une performance déambulatoire sous le nom de Frictions. Les cinq interprètes inviteront les spectateurs à plonger dans un récit regroupant de la danse giguée et percutée. Cette œuvre sera présentée à la place Dansencore à partir de 15h30 et 16h45.

L’incontournable activité de Zumba est de retour pour une animation à la grande scène dès 20h. Les grands noms de la scène de la Zumba seront du spectacle, soit Ricardo Marmitte, Loretta Bates, Geovany Roque, Jonathan Benoît et DJ Chris LaFauci.

ProArteDanza débarque sur la grande scène à 22h15 pour présenter en première le 4e et dernier mouvement de L’Hymne à la joie de la 9e symphonie de Beethoven, conçu spécialement pour le festival.

Pour couronner la soirée, de grands feux d’artifice illumineront le ciel dès 22h30 afin de célébrer la 25e édition du festival. Rendez-vous au port de Trois-Rivières afin de ne rien manquer du spectacle.

La programmation complète est disponible au www.dansencore.ca.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de