Un espace dédié à la culture atikamekw au Cégep de Trois-Rivières

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Un espace dédié à la culture atikamekw au Cégep de Trois-Rivières
Wylan Ottawa présente la vitrine atikamekw du Cégep de Trois-Rivières (Photo : Facebook Live - Cégep de Trois-Rivières)

Le Cégep de Trois-Rivières a inauguré, mercredi, une vitrine atikamekw où sont exposés plusieurs objets et symboles qui mettent en valeur les communautés de la nation atikamekw.

Cette vitrine, qui a fait l’objet d’un rite de purification, se trouve dans le Hall d’entrée de la bibliothèque du collègue.

Wylan Ottawa et Mary-Ann Chilton sont les deux étudiants qui ont travaillé sur ce projet dans la dernière année, un projet qui les «rend fiers de leur communauté». C’est l’occasion de partager des éléments de leur culture avec la population étudiante du cégep.

«Cette vitrine vise à sensibiliser les non autochtones et à valoriser la culture atikamekw. Je me suis impliqué dans ce projet pour ne pas oublier d’où je viens et pourquoi je suis aux études ici à Trois-Rivières : pour ma communauté et pour permettre aux futurs étudiants autochtones de mieux s’intégrer et développer un sentiment d’appartenance», confie Wylan Ottawa, originaire de la communauté atikamekw de Manawan et étudiant en Soins infirmiers au Cégep de Trois-Rivières.

La vitrine se veut aussi un espace d’expression pour les étudiants atikamekws. Elle regroupe plusieurs symboles chers à la culture atikamekw, dont le cercle qui symbolise le grand cycle de la vie et les étapes du développement. Des sections de la vitrine sont dédiées à l’enfance, à l’adolescence où commencent les apprentissages en lien avec la survie en forêt, l’âge adulte et les aînés, qui représentent la transmission du savoir et la sagesse.

Le tout est complété par des objets miniatures significatifs pour les autochtones : objets de construction, des moyens de transport, des habits, etc. On y retrouve aussi des animaux importants, que ce soit pour leurs propriétés médicinales que pour ce qu’ils apportent pour confectionner les habits.

L’inauguration a eu lieu dans le cadre de la semaine autochtone du Collège où plusieurs activités de reconnaissance des communautés autochtones sont mises de l’avant. Parmi les activités, notons le lancement de la page Web Premières Nations rassemblant les services offerts aux étudiants, des informations et de la formation sur l’histoire et les cultures autochtones ainsi que du contenu pour les enseignants.

Il s’agit d’un projet en évolution, de sorte que la vitrine pourra être bonifiée au fil des années.

Les étudiants autochtones constituent 1% de la population étudiante totale, soit 44 étudiants. Les deux tiers d’entre eux sont des femmes.

Depuis plusieurs années, le Cégep de Trois-Rivières collabore avec la communauté atikamekw afin de développer des services d’aide et de soutien pour les étudiants. En ce sens, une agente de liaison atikamekw est présente au collège à raison de trois jours par semaine.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires