Un déménagement favorable pour l’Académie de hockey Denis Francoeur

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Un déménagement favorable pour l’Académie de hockey Denis Francoeur
Pas moins de huit équipes sont présentement offertes par le programme de l'Académie de hockey Denis Francoeur. Photo courtoisie

À pareille date l’an dernier, l’Académie de hockey Denis Francoeur, qui évoluait au Collège Marie-de-l’Incarnation (CMI) depuis six ans, annonçait qu’elle allait poursuivre ses activités au Séminaire Saint-Joseph (SSJ). Et ce fut un choix gagnant-gagnant.

Pendant que le CMI continue d’accueillir les jeunes hockeyeurs de niveau «Primaire» sous le nom des Panthères, les étudiants de niveau «Secondaire» ont fait la transition chez le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph. Huit équipes sont offertes aux jeunes étudiants, soit dans les catégories M12 mineur du côté du CMI, et M13 majeur, M15 mineur, M15 majeur, M16, M17 mineur, M17 majeur et M18 au Séminaire.

«Ça va très bien pour nos équipes présentement, surtout qu’on est représenté dans la majeure partie des catégories. On a même une équipe intégrée au Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). On parle d’environ 160 joueurs au total dans le programme», lance Denis Francoeur, maître d’œuvre dudit programme.

«Le déménagement nous a permis d’avoir un volume de joueurs plus grands et en ayant accès à des catégories de tous les niveaux. Ça permet donc à un joueur d’évoluer dans le niveau qui lui convient au lieu de l’amener dans un niveau plus élevé trop rapidement. Présentement, on regarde avec Danny Dupont à savoir dans quelles catégories on veut être représenté et ce qui serait le mieux pour le programme dans les saisons à venir.»

Chaque été, le programme voit certains de ses joueurs se faire repêcher par la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et ça devrait être de nouveau le cas aux prochaines assises estivales. «C’est l’année des joueurs qui ont débuté le programme il y a 10 ans, alors plusieurs sont encore avec nous ou ont passé dans le programme. On a bien hâte de voir ça!»

L’ancien entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan, qui s’occupe de diriger la formation M18, voit à la mise en place du programme et s’assure qu’il soit enseigné et appliqué de la même façon à tous les niveaux pour respecter une uniformité.

«On est un petit programme qui développe énormément de joueurs de hockey, alors on est vraiment fier. C’est un peu en parallèle à ce qui se fait en Suède et en Finlande. Ce sont des petits pays qui développent beaucoup de bons joueurs parce que le développement se fait de la bonne façon», témoigne-t-il.

«Une autre des particularités du programme est qu’on a des joueurs qui vont un peu partout en Amérique du Nord, car on leur fait connaître les différentes options qui se présentent à eux. On a placé plusieurs joueurs dans des preps school américains, dans Ligue de hockey Collégial Masculin D1, en plus de ceux commencent à recevoir des bourses d’études de la NCAA. C’est important que nos joueurs puissent faire le choix qui leur convienne le mieux.»

C’est d’ailleurs le cas pour Joaquim Lemay qui vient de signer une entente verbale avec l’Université du Nebraska à Omaha. Ce n’est que la saison prochaine qu’il pourra signer un contrat officiel, soit lorsqu’il aura rejoint l’équivalent du Grade 12 américain dans sa scolarité. Également du programme de l’AHDF, Guillaume Richard a été sélectionné par les Twin City Thunder (USPHL), Stéphane Petitquay-Grenon a signé un contrat comme agent libre avec l’Oceanic de Rimouski (LHJMQ) et Thomas Fontaine terminera la saison avec les Nordiques du Collège Lionel-Groulx (D1). Le défenseur Frédéric Deschênes (M13) a fait également écarquiller des yeux au niveau Pee-Wee.

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de