Un Canadian Tire revampé pour le temps des Fêtes

Par superadmin
Un Canadian Tire revampé pour le temps des Fêtes
Les travaux terminés

Les travaux de rénovation de 4,5 millions vont bon train au magasin Canadian Tire coin Des Récollets et des Forges. L’échéancier de novembre sera respecté.

Croisé fin août, le gérant Pierre St-Jacques se montrait confiant. « On voulait que tout soit terminé pour novembre, un mois qui représente l’un des booms de l’année au niveau des ventes », a-t-il dit.

Les travaux terminés, la superficie totale du Canadian Tire passera de 43 000 à 70 000 pieds carrés. L’entrepôt à lui seul passera de 30 000 à 33 000 pieds carrés. « Les gens qui viennent à toutes les semaines voient moins nettement la progression des travaux », nous expliquait M. St-Jacques. « Mais les changements paraissent plus spectaculaires aux yeux des clients qui viennent sur une base moins régulière.»

Un total de 700 000 clients passe aux caisses de Canadian Tire chaque année.

Les clients d’aujourd’hui

Pourquoi avoir investi autant d’argent dans des rénovations ? « Parce qu’on roulait de la même manière depuis 10 ans », répond M. St-Jacques. « Il n’y avait pas d’urgence comme telle. Je voulais juste améliorer le service. Parfois, les gens disaient ne pas avoir trouvé un article. Parce qu’ils le voulaient immédiatement, ils allaient ailleurs pour se le procurer, parfois dans une autre ville. Mais bien souvent on avait bel et bien l’article en magasin. Les gens ne l’avaient pas trouvé. Les travaux de réno terminés, les clients se retrouveront plus facilement car l’espace sera plus grand, plus aéré et les allées seront mieux structurées. »

Les clients remarqueront que les produits offerts seront plus nombreux mais la différence ne sera pas perceptible. « La surface des comptoirs augmentera peu, explique M. St-Jacques. « Certains départements prendront de l’expansion comme celui du sport qui va, selon moi, rivaliser avec les plus gros en termes de superficie. Mais je veux éviter de tomber dans le spécifique. Je veux que le magasin reste un magasin pour toute la famille. »

N’empêche que 4,5 millions pour des rénos, c’est beaucoup. M. St-Jacques hausse les épaules. « On espère un retour de l’investissement d’ici 7 ans » dit-il.

Le plus dur est à venir

Si vous considérez les travaux en cours comme le casse-tête de M. St-Jacques, vous êtes dans l’erreur.

« Le plus gros défi se posera une fois les travaux terminés, indique-t-il. « La première année d’opération suivant les travaux est toujours plus difficile que le réaménagement lui-même. Il faudra par exemple trouver une façon différente de remplir les présentoirs. Mais j’ai la chance de compter sur une équipe extraordinaire! On va s’en tirer. »

Le projet de rénovation a créé entre 30 et 40 emplois. Survivront-ils dans une ville qualifiée de capitale du chômage au Québec ? « On espère pouvoir tous les garder » répond M. St-Jacques.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de