Un calendrier de l’avent version littéraire

Un calendrier de l’avent version littéraire

L'auteure et éditrice Julie Normandin.

LITTÉRATURE. Auteure, maman de trois jeunes enfants et nouvellement éditrice, Julie Normandin travaille sur un projet rassembleur tout à fait unique : un calendrier de l’avent version littéraire. 

À l’image des populaires calendriers contenant des chocolats, le projet «24 dodos avant Noël» consiste à créer un livre renfermant 24 histoires. Chaque soir de décembre, parents et enfants pourront prendre un moment en famille pour lire une de celles-ci.

«C’est le projet qui m’a donné l’idée de départ pour ma maison d’édition, raconte Julie Normandin qui est officiellement éditrice depuis janvier. Je voulais me démarquer et faire quelque chose de grand et de rassembleur.»

«Pendant ma première grossesse, je racontais une histoire par soir à ma fille qui était dans mon ventre, ajoute-t-elle. Depuis, j’ai gardé cette idée-là en tête et me voilà maintenant à la tête de ce beau projet.»

Destiné aux enfants, le livre sera disponible cet automne. Les vingt-quatre histoires qu’il contiendra seront signées par vingt-quatre auteurs québécois différents, dont certains sont de la région. De plus, tous les profits de la vente seront divisés en vingt-quatre parts égales et remis à vingt-quatre organismes choisis par les auteurs.

«Je suis allée chercher des auteurs d’un peu partout à travers le Québec, dont l’animatrice et chroniqueuse Valérie Chevalier et Maude Michaud, la fondatrice de La Parfaite Maman Cinglante», indique Julie Normandin, qui signera d’ailleurs l’une des vingt-quatre histoires.

Des auteurs mauriciens

La Mauricie sera aussi très bien représentée avec la plume de Marie-Ève Campeau, François St-Martin et Cindy Bédard, la chanteuse de Sainte-Flore. «Je suis en attente des textes qui arriveront très bientôt. Les illustrations sont en train de se faire. Au mois d’août, je devrais avoir le produit entre les mains», mentionne l’éditrice.

Quant aux organismes choisis pour la remise des dons, l’éventail est très varié. Certains auteurs ont choisi des causes qui touchent les enfants. De son côté, Valérie Chevalier a choisi un organisme qui œuvre auprès des gens atteints de la sclérose en plaques.

La vente du livre se fera en ligne pour réduire le plus possible les dépenses dans le but de remettre un plus gros montant aux organismes. Il sera possible de précommander son exemplaire en consultant le www.editionsjulienormandin.com.

Des projets plein la tête

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour Julie Normandin, cette dynamique entrepreneure de Batiscan native de Shawinigan. Déjà six de ses romans ont été publiés et elle cumule déjà bon nombre de projets stimulants avec sa maison d’édition.

«Je suis devenue maman trois fois dans les trois dernières années. J’ai une fille de 3 ans et des jumelles, ce qui fait qu’écrire est devenu moins facile pour moi avec la routine familiale. C’est moins facile, sauf que je n’ai pas moins d’idées. J’en ai énormément. Chaque jour, je me prends des notes sur des idées de romans», explique-t-elle.

«Comme je n’avais pas le temps de tout mettre ça en branle et que j’ai un petit côté entrepreneur, j’ai décidé de lancer ma propre maison d’édition, poursuit cette dernière. Il y a beaucoup d’auteurs et certains ne savent pas trop par où commencer. Ce qui est différent avec ma maison d’édition, c’est que j’accompagne les auteurs selon leurs besoins. Par exemple, je peux m’asseoir avec eux pour réfléchir à des idées.»

Dans les prochaines semaines, la maison d’édition publiera une gamme d’agendas pour les professeurs et éducatrices, de même que des cahiers de communication et un agenda pour auteurs. Un roman de type «chick lit» sera également publié en novembre.

«Pour la prochaine année, j’ai déjà trois autres livres qui vont sortir», ajoute Julie Normandin. L’un des trois projets sera destiné aux enfants alors que les deux autres s’adresseront aux adultes.

Poster un Commentaire

avatar