Un café-boutique nouveau genre au centre-ville

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Un café-boutique nouveau genre au centre-ville
Andréane Dessureault et Marie-Michelle Dupuis, deux des cinq membres fondateurs de la coopérative Le 507, devant les locaux en rénovation. (Photo : Audrey Leblanc)

Un café, une boutique d’artisans, des ateliers de création, une salle multifonctionnelle et un espace de coworking. On retrouvera tout cela, sous un même toit, d’ici quelques semaines au centre-ville de Trois-Rivières.

Le projet est celui de cinq jeunes entrepreneurs de la Mauricie qui ont fondé la coopérative de solidarité Le 507. Un nom qui n’a pas été choisi au hasard puisque le commerce sera situé au 507, rue Saint-Georges.

La coop, c’est Andréane Dessureault, Marie-Michelle Dupuis, Geneviève Savard, Jean-François Cossette et Philippe Alarie. Ensemble, ils travaillent depuis un an pour rénover l’endroit. Si tout se déroule comme prévu, l’ouverture de la boutique aura lieu cet été et celle du café sera à l’automne.

«Dans la boutique, chaque artisan va avoir son espace qu’il va aménager à son goût, indique Marie-Michelle. Les artisans vont travailler en boutique, donc ils auront directement le contact avec les clients.»

«Parmi les produits qui seront vendus, il y aura des meubles, des chandelles, des macramés, de la broderie et de la poterie, énumère Andréane. On accueillera aussi des artistes invités tous les mois. Sur place, j’ai mon atelier de sérigraphie et il y a un atelier de poterie.»

Le saviez-vous?

La coopérative Le 507 a remporté le 1er prix dans la catégorie «Économie sociale» du Défi OSEntreprendre – Mauricie.

Pour ce qui est de la salle multifonctionnelle, les membres de la coopérative prévoient l’utiliser pour des événements, des expositions, des conférences, etc. «On a même parlé de faire des séances de yoga. On veut des activités ponctuelles qui vont amener de la vie», précise Marie-Michelle.

À l’étage, on retrouvera l’espace de coworking. Plusieurs locaux seront aménagés pour les travailleurs qui désireront en faire la location. Une salle de réunion sera aussi mise à leur disposition. C’est également à l’étage que se trouveront cuisine et salle de bain.

«On a même pensé, éventuellement, faire un jardin sur le toit si les ingénieurs nous le permettent, mentionne Marie-Michelle. Ça reste à voir, mais on a facilement accès au toit, donc c’est une option intéressante à explorer.»

Café et financement

Quant au café, il sera adjacent à la boutique et portera le nom Le 505. Là encore, il s’agit d’une référence au numéro de porte où il sera situé.

«Ce sera un café avec des spectacles à l’occasion, dévoile Andréane. La bâtisse sera occupée à 100 % d’ici quelques mois. Ce sera vraiment un milieu de vie agréable.»

«On a acheté il y a un an, ajoute cette dernière. On avait entendu parler de la bâtisse, comme quoi elle avait beaucoup de potentiel. On a eu beaucoup de travail à faire pour la remettre sur pied parce qu’elle avait été laissée à l’abandon pendant plusieurs années. Comme on a tous un autre emploi, on fait ça à temps partiel, mais on voit la fin des travaux approcher de plus en plus.»

Sous peu, une campagne de financement sera lancée sur La Ruche Mauricie pour aider les jeunes entrepreneurs dans le démarrage de leur entreprise.

D’ici là, les plus curieux peuvent suivre les actualités de la coopérative de solidarité sur la page Facebook «Le 507».

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lionel Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Lionel
Guest
Lionel

Bravo très belle initiative, on partage pour que ça se sache et que ça fonctionne !