Un ancien DG de la Ville à la présidence de la STTR

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Un ancien DG de la Ville à la présidence de la STTR
(Photo : courtoisie)

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) a un nouveau président. Michel Byette succède ainsi à Luc Tremblay à la présidence de l’organisation.

Michel Byette a été directeur général de la Ville de Trois-Rivières pendant plusieurs années. Il était entré dans ses fonctions en octobre 2003, fonctions qu’il a quittées en juillet 2012. M. Byette occupe présentement différentes présidences au sein d’institutions trifluviennes, dont Point de rue.

«Il a aussi travaillé dans des organisations de transport en commun dans le passé. C’est une grande pointure et on est très content. Nous avons reçu des candidatures de qualité, mais celle de Michel Byette est ressortie du lot. Il partage aussi sa vision avec la STTR», souligne le maire Jean Lamarche.

La Ville avait reçu 17 candidatures pour le poste. C’est vraiment l’expérience et le curriculum vitae de Michel Byette qui a fait la différence dans cette décision.

Dans son offre d’emploi, la Ville de Trois-Rivières demandait que le nouveau président de la STTR possède une excellente connaissance des réalités et des tendances en transport collectif, qu’il montre une préoccupation constante envers la lutte contre les changements climatiques et le développement durable et qu’il mette en place les meilleures pratiques de gestion.

Dans son mandat de quatre ans, Michel Byette aura pour mandat de faire vivre la planification stratégique 2017-2026 de la STTR, faire preuve de vision et d’innovation et assumer plusieurs responsabilités face à divers acteurs, dont les usagers, les membres, le conseil d’administration, le gouvernement du Québec et les partenaires.

En plus de Michel Byette à la présidence, le conseil d’administration de la STTR est composé des conseillers Claude Ferron, Mariannick Mercure, Pierre Montreuil et Valérie Renaud-Martin, ainsi que de Philippe Lauzon (représentant des usagers du transport régulier) et François Dubois (représentant des usagers du transport adapté).

Rappelons que le conseil municipal a pris la décision de mettre en place un nouveau modèle de gouvernance pour la STTR qui mise sur la nomination d’un président issu de l’extérieur du conseil de ville.

Le conseil d’administration de la STTR avait voté majoritairement à quatre contre trois une résolution demandant à la Ville de remplacer Luc Tremblay à la présidence de l’organisation. C’est finalement au terme d’une discussion musclée que les élus du conseil municipal en sont venus à ce consensus qui vise à dépolitiser la présidence du conseil d’administration de la STTR.

Cela faisait suite à la négociation, par Luc Tremblay, de l’entente liée au départ du directeur général de la STTR, Guy De Montigny, ainsi qu’à la prime d’un an et demi de salaire sur les trois années restant au contrat et de l’indemnité de départ également prévue au contrat. Des conseillers municipaux membres du conseil d’administration de la STTR ont dit éprouver un malaise face au président de l’organisation, le lien de confiance se fragilisant.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de