Trois jeunes filles de l’école Laflèche au Défi têtes rasées

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Trois jeunes filles de l’école Laflèche au Défi têtes rasées
Flora Genta, Gabrielle Martin et Pénélope Bouffard se feront rasées ce vendredi 26 février dans le cadre du Défi têtes rasées Leucan. (Photo : courtoisie - Frede Bouchée )

Trois jeunes filles en 4e année de l’école Laflèche à Grand-Mère perdront leur jolie crinière le 26 février prochain. Et pour la cause, car Les Rigolottes participent au Défi têtes rasées de Leucan.

Âgées de neuf ans seulement, Pénélope Bouffard, Flora Genta et Gabrielle Martin se feront raser la tête devant tous les élèves de leur école, juste avant la relâche scolaire. Elles se disent sensibles à la cause des enfants malades et lancent du même coup leur campagne de collecte de fonds au profit de Leucan.

Tous les élèves de l’École Laflèche à Grand-Mère vont assister à la fameuse coupe diffusée en direct le 26 février à 13 heures via une retransmission vidéo dans chaque classe! Pénélope n’a pas peur. «Ce qui m’affecte, c’est de voir autant d’enfants qui ont le cancer et qui ont plus de cheveux. Il y en a qui pourraient se moquer. Ça peut les soutenir qu’on se rase la tête avec eux», de dire Pénélope.

Flora dit avoir «neuf à dix pouces à donner. J’aimerais ça qu’on les donne en perruque. J’ai très hâte, mais ça me rend nerveuse. Je ne sais pas si je l’aurais fait sans elles. Ça m’a donné plus de courage. C’est la troisième fois que je donne mes cheveux, mais la première fois que je fais le Défi. Ça me tente de les donner pour qu’ils se sentent moins gênés.»

Et son amie Gabrielle d’ajouter, «une grande partie de mon cœur me disait si tu fais ça, tu vas faire une bonne cause. Je pense que je vais ressembler un petit peu à mon grand-père! Mon amie est venue me voir, j’ai regardé quelques capsules sur le cancer, ça m’a fait beaucoup de peine. Je me suis dit que pour les soutenir, je pourrais me raser et l’argent pourrait aider peut-être à trouver de nouveaux médicaments. Une des amies à ma mère l’a fait il y a deux ans et ça m’a donné du courage», ajoute Gabrielle.

Les trois jeunes filles (Les Rigolottes) ne sont pas seules. Les élèves de leur classe et de l’École se sont mobilisés, de même que les professeurs. Au moment d’écrire ces lignes, les trois filles elles avaient amassé plus de 6000$ alors que l’objectif initial était de 500 $. Toute une prouesse! Et ce n’est pas terminé, la campagne de collecte de fonds se poursuit jusqu’au vendredi 26 février prochain.

Caroline Paquin, la mère de Pénélope participe aussi au Défi. Sa fille lui coupera à son tour les cheveux le soir venu. «Pénélope en a parlé à Gabrielle qui voulait le faire depuis deux ans, les filles se sont emportées et Flora s’est ajoutée au groupe. C’est le geste que les filles trouvent important. Je trouve ça très beau ce que nos trois filles font. C’est un don de soi.»

«Le 20e Défi têtes rasées Leucan est un geste de solidarité envers les enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une altération de leur image corporelle par la perte des cheveux. Il a été relevé par près de 95 000 personnes», écrit Leucan.

On peut contribuer à la campagne des Rigolottes, Gabrielle, Flora et Pénélope jusqu’au 26 février, en se rendant sur le site de www.webleucan.com/lesrigolottes

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires