Trois étudiants de l’UQTR se méritent une bourse

Rédaction Hebdo Journal
Trois étudiants de l’UQTR se méritent une bourse

Trois étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), soit Caroline Desruisseaux, Simon Dufour et Ian Mercier, ont remporté une bourse d’excellence dans le cadre du concours 2020-2021 du Programme de soutien à la recherche de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

L’initiative vise à encourager la diffusion de travaux de chercheurs en lien avec le patrimoine québécois. Les trois lauréats, qui sont inscrits au programme d’études québécoises, étudient à la maîtrise ou au doctorat. Ils mèneront des recherches dans les fonds d’archives et les collections patrimoniales de BAnQ.

Dans un premier temps, Caroline Desruisseaux, aussi enseignante en histoire au Cégep de Sherbrooke, a obtenu une bourse de doctorat de 12 500$ pour son projet «Les conflits environnementaux au Québec (1970-2014) – Représentations, identités et pouvoirs».

«Je m’intéresse à quatre conflits environnementaux, soit le développement hydroélectrique, la gestion forestière, l’exploitation uranifère et la protection du caribou, a témoigné Caroline Desruisseaux. Les archives de BAnQ vont m’être précieuses. Je vais avoir recours à plusieurs fonds, notamment ceux du ministère de l’Environnement depuis les années 1970. Je vais aussi observer quelques fonds privés, comme ceux de l’ex-premier ministre Robert Bourassa et de l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue. Je compte créer une base de données complète à partir de ces collections et en faire l’analyse.»

Ian Mercier, Trifluvien d’origine, a lui aussi obtenu une bourse de doctorat de 12 500$ pour son projet «La propriété en conflit – Justice et droit du logement à Montréal (1945-1985)». «Mon projet se concentre sur les conflits judiciaires reliés au logement. L’objectif est de mieux comprendre les rapports sociaux, économiques et juridiques qui ont structuré le marché locatif de Montréal entre 1945 et 1980. Je vais donc travailler avec les archives judiciaires de BAnQ Vieux-Montréal, notamment le fonds de la Cour supérieure et celui de la Régie du logement», a-t-il expliqué.

De son côté, Simon Dufour, également de Trois-Rivières, a reçu une bourse de maîtrise de 9 500$ pour son projet Régulation sociale et déviance ordinaire à Trois-Rivières, 1920-1950 – Le traitement en justice de la petite criminalité». Il est aussi assistant de recherche au Centre interuniversitaire en études québécoises à l’UQTR.

«Il faut savoir que Trois-Rivières connaissait alors plusieurs bouleversements importants, comme la crise économique et des problèmes de logement. Je vais consulter, entre autres, les documents du fonds d’archives de la Cour de magistrat, qui sont disponibles au centre BAnQ Trois-Rivières. Ce tribunal devait traiter, au quotidien, la majorité des crimes en société, comme l’ivresse, la prostitution et les infractions aux règlements municipaux», a-t-il témoigné.

En 2003, BAnQ a créé le Programme de soutien à la recherche dans le but de mieux faire connaître la richesse et la diversité de ses collections patrimoniales et de mettre en lumière ces travaux. Depuis 2010, les bourses remises dans le cadre de ce programme sont financées par la Fondation de BAnQ. Cette année, l’organisme a versé, au total, 56 500$ en bourses à cinq étudiants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires