La traversée des harmonies d’Isabelle Clermont

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
La traversée des harmonies d’Isabelle Clermont
La «Traversée des harmonies opus no 1 / La Sacrée» sera présentée au Musée Pierre-Boucher jusqu'au 6 mai (Photo : Photo courtoisie)

ARTS VISUELS. L’artiste interdisciplinaire Isabelle Clermont est une créatrice d’ambiances. Dans ses expositions, elle aime plonger les visiteurs  dans une bulle unique de création et les projeter dans un autre univers. Elle promet de répéter l’expérience avec sa nouvelle exposition intitulée Traversée des harmonies opus no.1/La Sacrée.

Cette exposition consistera en une installation contemplative et immersive qui marie à la fois sculpture, suspension, projections vidéo, ambiance sonore et peinture. La chapelle et la sacristie du Séminaire St-Joseph seront transformées pour l’occasion.

«J’aime les lieux de bienveillance où l’on se sent bien et où on peut se déposer. La chapelle et la Sacristie proposent d’emblée cette sensation. Le cœur de l’exposition, c’est ce qui nous traverse», confie Isabelle Clermont.

Pour mieux saisir cette notion, elle a correspondu pendant un an avec différentes personnes. Elle leur envoyait des pistes de réflexion pour qu’elles s’interrogent sur leur propre traversée.

«C’est un prétexte pour creuse plus loin en soi. J’ai reçu des petits carnets, des post-it, des écorces d’arbre avec des pensées. J’ai ensuite discuté avec les participants. C’est émouvant comme processus. Les participants voient aussi leur cheminement en un an. Je vois toute cette matière humaine. Je me suis laissé traverser par les confidences. Cette matière relationnelle m’a nourrie. Ça m’a servi de point de départ pour les paysages sonores», raconte Isabelle Clermont.

Les harmonies qu’elle crée ont aussi été inspirées par le cœur de son piano d’enfance. Cette table d’harmonies, c’est son instrument de prédilection. «C’est mon âme qui passe dans le piano. Tu peux faire des choses incroyables avec le cœur du piano», souligne-t-elle.

«C’est tout en intériorité et très contemplatif», conclut Isabelle Clermont qui espère transmettre une sensation délicate de suspension, de vertige, de respiration et de rythme au sein de son installation.

En performance

Lors du vernissage le 29 mars à 19h, Isabelle Clermont présentera une performance interdisciplinaire au cœur de l’exposition alliant danse, musique, projections et lectures, sous les sonorités de l’orgue Casavant et de l’organiste Philippe Bournival.

Elle sera entourée de  Maria Juliana Velez, danseuse, Sophie Cabot et Anne-Marie Gagnon, mots et voix, ainsi que de Florence Bournival, Charlie Laganière et Léonard Thériault-Laganière, créatrices/créateur d’imaginaire.

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
trackback

[…] Isabelle Clermont: Traversée des harmonies opus no 1/La Sacrée et Opus no 2/La Déménagée […]

trackback

[…] Isabelle Clermont: Traversée des harmonies opus no 1/La Sacrée et Opus no 2/La Déménagée […]

trackback

[…] Isabelle Clermont: Traversée des harmonies opus no 1/La Sacrée et Opus no 2/La Déménagée […]