Netflix envisage de nouvelles mesures pour pallier une perte d’abonnés

Michael Liedtke, The Associated Press
Netflix envisage de nouvelles mesures pour pallier une perte d’abonnés

SAN FRANCISCO — Une forte baisse inattendue de ses d’abonnés a conduit Netflix à envisager des changements auxquels il a longtemps résisté : minimiser le partage de mots de passe et créer un abonnement à faible coût soutenu par de la publicité.

Les changements imminents annoncés mardi soir visent à aider Netflix à retrouver l’élan perdu au cours de l’année écoulée. Les confinements provoqués par la pandémie qui ont conduit au gavage télévisuel ont été levés, tandis que des rivaux aux poches profondes tels qu’Apple et Disney ont commencé à gruger son vaste public avec leurs propres plateformes de visionnements en continu.

Netflix a perdu 200 000 abonnés au cours du trimestre janvier-mars, la première contraction que la plateforme a connue depuis qu’elle est devenue disponible dans la majeure partie du monde, autre que la Chine, il y a six ans. La baisse découle en partie de la décision de Netflix de se retirer de la Russie pour protester contre la guerre contre l’Ukraine, entraînant une perte de 700 000 abonnés. Netflix prévoit une perte de 2 millions d’abonnés supplémentaires au cours du trimestre actuel d’avril à juin.

L’érosion, après une année de croissance progressivement plus lente, a secoué les investisseurs de Netflix. Les actions ont plongé de plus de 25 % dans les transactions après la clôture, à la suite du dévoilement par Netflix de ses performances décevantes. 

La société de Los Gatos, en Californie, a estimé qu’environ 100 millions de foyers dans le monde regardent son service gratuitement en utilisant le compte d’un ami ou d’un autre membre de la famille, dont 30 millions aux États-Unis et au Canada.

«Ce sont plus de 100 millions de foyers qui choisissent déjà de regarder Netflix, a déclaré le PDG de l’entreprise, Reed Hastings. Nous devons juste être payés dans une certaine mesure par eux.»

Pour inciter davantage de personnes à payer pour leurs propres comptes, Netflix a indiqué qu’il étendra un programme d’essai qu’il a mis en place dans trois pays d’Amérique latine: le Chili, le Costa Rica et le Pérou. Dans ces endroits, les abonnés peuvent étendre le service à un autre ménage à un prix réduit. Au Costa Rica, par exemple, les prix des forfaits Netflix varient de 9 $ à 15 $ par mois, mais les abonnés peuvent partager ouvertement leur service avec un autre ménage pour 3 $.

Netflix n’a fourni aucune information supplémentaire sur le fonctionnement d’un niveau de service financé par la publicité ni sur son coût. Un autre rival, Hulu, propose depuis longtemps un palier financé par la publicité.

Alors que Netflix croit clairement que ces changements l’aideront à ajouter des abonnés à ses 221,6 millions d’utilisateurs actuels à travers le monde, les mesures risquent également d’aliéner des clients au point de les faire annuler.

Netflix avait déjà été frappé par une baisse de clientèle en 2011 lorsque la plateforme a dévoilé son intention de commencer à facturer pour son nouveau service de visionnement en continu, qui était alors fourni gratuitement avec son service traditionnel de DVD par courrier avant son expansion internationale. Dans les mois qui ont suivi ce changement, Netflix a perdu 800 000 abonnés, et M. Hastings avait dû présenter des excuses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires