Le militant écologiste David Suzuki quittera «The Nature of Things» au printemps

La Presse Canadienne
Le militant écologiste David Suzuki quittera «The Nature of Things» au printemps

Le scientifique et militant écologiste David Suzuki quittera au printemps la barre de l’émission «The Nature of Things», qu’il anime depuis 43 ans à la télévision de la CBC.

L’écologiste et vulgarisateur scientifique, qui est âgé de 86 ans, l’a annoncé dimanche soir dans une entrevue au téléjournal «The National».

David Suzuki avait commencé à animer la série phare de la CBC il y a exactement 43 ans jour pour jour, le 24 octobre 1979. Il soutient que le temps est venu d’apporter du changement à l’animation de cette émission, afin d’insuffler «une contribution plus neuve et plus imaginative».

Le diffuseur public a indiqué qu’il annoncera dans les semaines à venir l’après-Suzuki. La 62e saison de «The Nature of Things» sera lancée le 6 janvier 2023, et M. Suzuki animera sa dernière émission quelque part au printemps.

David Suzuki, qui a une formation de zoologiste, s’était joint à la télévision de la CBC en 1971 pour l’émission «Suzuki on Science». En 1974, il a conçu et animé pour la radio la populaire émission «Quirks and Quarks», qui existe encore aujourd’hui, avec un autre animateur. Plusieurs autres émissions spéciales télévisées ont suivi à la CBC.

Sa réputation en tant que l’une des personnalités les plus populaires du Canada anglais s’est forgée en 1979 lorsqu’il a pris la relève à l’animation de l’émission «The Nature of Things», créée en 1960. En témoignage de son important pouvoir d’attraction auprès du public, on a même accolé son nom au titre du magazine scientifique. La CBC a aussi doublé le format de l’émission, qui est passée à une heure.

«J’ai eu la chance d’avoir une bonne santé, ce qui m’a permis de rester à l’animation de l’émission longtemps après ma date de péremption», a expliqué M. Suzuki dans un communiqué de la CBC publié dimanche soir.

«Le vieillissement est un processus biologique naturel qui crée des occasions pour des contributions plus neuves et plus imaginatives de la part des jeunes, et pendant des années, j’ai prévenu que pour assurer la pérennité de ‘The Nature of Things’, il fallait préparer la transition. Ce moment est maintenant arrivé.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires