Table sectorielle sur les technologies vertes: une force de frappe régionale

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Table sectorielle sur les technologies vertes: une force de frappe régionale
Marianne Mathis, chargée de projet pour le secteur des technologies vertes chez GROUPÉ, et Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ Mauricie+Rive-Sud. (Photo : Marie-Eve Alarie)

GROUPÉ Mauricie+Rive-Sud travaille à faire connaître les entreprises qui œuvrent dans le secteur des technologies vertes sur le territoire. C’est d’ailleurs le 4 février qu’avait lieu le 2e Rendez-vous des technologies vertes. Pour avoir un impact plus marqué, une image de marque portant exclusivement sur les technologies vertes de la Mauricie/Rive-Sud sera développée en 2020.

«Le branding va nous aider à faire connaître les technologies vertes de la région. Ça reste un secteur encore très niché à Québec à Montréal. On souhaite que les gens travaillent ensemble sous cette image de marque. Il faut aussi se connaître entre nous. Si on y parvient, les retombées seront énormes», explique Marianne Mathis, chargée de projet – technologies vertes chez GROUPÉ.

Pour la prochaine année, GROUPÉ Mauricie+Rive-Sud souhaite aussi sensibiliser les municipalités aux options proposées par l’industrie des technologies vertes en Mauricie et sur la Rive-Sud.

«On travaille à rencontrer les ingénieurs pour faire connaître les technologies vertes développées ici», précise Mme Mathis.

En ce sens, l’organisation participera à différents salons municipaux et fera des actions de sensibilisation auprès de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), notamment en présentant un atelier sur les parcs industriels sur les technologies propres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de