SUMO Cannabis prête à opérer

Audrey Leblanc

SUMO Cannabis prête à opérer
Éric Morel, directeur général et cofondateur de SUMO Cannabis, entouré de Francis Descôteaux et Jonathan Bossé, directeurs adjoints et cofondateurs. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

L’usine SUMO Cannabis, située sur le boulevard Parent à Trois-Rivières, est prête à lancer ses opérations. Il ne manque que le feu vert de Santé Canada. Les propriétaires estiment recevoir les autorisations nécessaires d’ici quelques semaines.

Les cofondateurs Éric Morel, Francis Descôteaux et Jonathan Bossé ont investi 15 M$ dans ce projet. Les travaux viennent tout juste de se terminer dans le bâtiment qui abritait autrefois le Centre international de couchage.

« En 2019, on a eu l’idée de produire du cannabis haut de gamme, cultivé avec soin et attention, raconte M. Morel, directeur général de SUMO Cannabis. On a maintenant une usine de 30 000 pieds carrés, dont le tiers est consacré à la production. On vise à terme une capacité de production de 10 000 kilos de cannabis, de fleurs séchées. »

À pleine capacité, l’usine fera travailler environ 75 personnes. Le type de culture choisi est l’aéroponie. Il s’agit d’une technique appliquée à différents types de culture, notamment la laitue.

« C’est un type de culture qui nécessite moins d’eau, moins d’énergie, aucun substrat et moins de nutriments, puisque les racines sont aspergées hors sol, explique Francis Descôteaux. On va commencer la production avec deux chambres de culture hautes de quatre étages. »

Pendant toutes les étapes de construction, rien n’a été laissé au hasard. Chambre de désinfection du matériel, pouponnière, salle de tri, entreposage sécurisé, vestiaires adaptés pour les employés, correspondant aux normes d’hygiène et de salubrité de l’industrie pharmaceutique; tout a été prévu.

La prochaine étape est celle d’obtenir le permis de production de cannabis tant attendu, qui sera délivré par Santé Canada. Le second volet du projet sera l’obtention du permis de transformation permettant la vente, les procédures d’extraction et d’empaquetage. À cette étape, SUMO Cannabis compte également se greffer au marché du cannabis médicinal. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Egzoset
Egzoset
29 jours

Bin, dans la nature il n’y a pas que des racines qui sont impliquées: le sol est vivant et une multitude d’organismes participent à une grande synergie, ce dont je doute que l’aéroponie soit capable ou du moins dans une même mesure. Le marché du bio m’a grandement déçu cette année, la lune de miel fut de très brève durée et je n’ai pas trouvé d’alternatives intéressantes. Sans compter que le mandat de la SQdC prévoit au contraire de ne PAS rien faire pour « inciter » et encore moins « banaliser » la consommation, alors y’a rien qu’un producteur puisse faire sinon se lancer en politique selon moi… Bonne chance quand même!