Silovs signe un jeu blanc à ses débuts avec les Lions

Photo de jcossette
Par jcossette
Silovs signe un jeu blanc à ses débuts avec les Lions
Les Lions devaient l’emporter ce soir face aux Mariners qui viennent de leur ravir la quatrième et dernière place donnant accès aux séries éliminatoires. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Les Lions devaient l’emporter ce soir face aux Mariners qui viennent de leur ravir la quatrième et dernière place donnant accès aux séries éliminatoires. Pour ce faire, c’est le gardien de 20 ans, Arturs Silovs, qui faisait ses débuts dans la ECHL, lui qui se veut un espoir des Canucks de Vancouver. Il s’est payé un jeu blanc de 1 à 0 pour l’occasion.

Pas moins de 3334 étaient présents au Colisée ce soir. Avec ce revers, les Mariners retournent à .500, les Lions reprenant le quatrième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires avec un pourcentage de victoires à .509.

«J’ai trouvé Silovs vraiment solide, avec une bonne lecture de jeu, en plus d’être athlétique et très bon dans ses déplacements. C’est ce genre de performance que ça nous prenait ce soir», a laissé tomber Éric Bélanger, entraîneur-chef des Lions.

«J’ai aimé beaucoup ce que nous avons fait, dont bloqué des tirs, se replier et avoir beaucoup de chances de marquer. Souvent, c’est ça qui arrive, un match serré où ça finit avec une performance du gardien comme ce soir. On a bien joué en désavantage numérique également, surtout en fin de match. J’ai aussi aimé ce que j’ai vu des nouveaux, Welsh, Kaufman et Vanstone.»

Silovs a terminé sa soirée de travail avec 31 arrêts.

«Je me sentais bien et je suis content parce que ça fait longtemps que je n’avais pas joué, mais je pratiquais. C’était incroyable, avec l’ambiance. C’est certain qu’on avait un gros avantage numérique à tuer en fin de match et je savais que le quatrième rang était en jeu. Il y avait beaucoup de trafic devant moi ce soir également. (…) Je suis ici pour jouer des matchs parce que je veux retourner dans la Ligue américaine et jouer le plus souvent possible te permet de garder ton niveau d’énergie plus élevé.»

Le vis-à-vis de Silovs ce soir était Callum Booth, en l’absence de Jérémy Brodeur, le fils de Martin. Les Lions ont eu deux bonnes chances dès les premiers instants, mais Booth a harponné la rondelle dans un premier temps, puis fait l’arrêt du masque lors d’une habile déviation.

Tout comme hier soir, les Lions seront les premiers à s’inscrire au pointage. Olivier Archambault y est allé d’une parfaite passe soulevée pour envoyer Anthony Nelllis en échappée. Booth a résisté du bout de la jambière, mais Shawn St-Amant suivait derrière, marquant dans un filet complètement ouvert.

Les Lions ont menacé dès les premiers instants de la période médiane, mais Booth a réalisé un solide arrêt sur le tir à bout portant de Nellis. Ils n’avaient pas l’air d’une équipe qui disputait un troisième match en autant de soirs. Tyler Boivin a manqué un but ouvert, puis Cédric Montminy faisait de même quelques minutes plus tard, cette fois sur un deux contre un.

À l’autre bout, Silovs bloquait tout devant sa cage. Puis avec moins de trois minutes à jouer, Cameron Askew s’est amené seul devant lui. Le défenseur a effectué un très bon repli, mais Askew a été en mesure de contourner le filet et Silovs est revenu volé le #22 du bout du bâton, sur la ligne rouge. Le Letton comptait 24 arrêts après 40 minutes de jeu.

Les deux formations jouaient consciencieusement en troisième période jusqu’à la 9e minute de jeu où St-Amant s’est aventuré seul avec le gardien. Ce dernier est sorti pour l’empêcher de tirer, mais Nellis a sauté sur la rondelle libre. Il a visé le but ouvert, mais a touché le poteau. Bien qu’il croyait avoir marqué, la reprise vidéo a démontré le contraire.

Les Lions ont ensuite menacé lors d’une supériorité numérique qui s’est mal terminée. Olivier Archambault a poussé un boulet de canon au visage de St-Amant qui a retraité au vestiaire. À l’autre bout de la patinoire, les Mariners touchaient le poteau dans les instants suivants.

Trois-Rivières a dû se défendre à 4 contre 6 en fin de match. Or, Silovs et les Lions sont parvenus à s’accrocher à cette mince avance pour stopper leur série de défaites à 5.

4 sur la route, 6 à la maison

Trois-Rivières disputera ses quatre prochains duels sur la route. Mercredi, ils ont rendez-vous à Greenville pour y affronter les Swamp Rabbits. Par la suite, ils seront en Caroline du Sud pour y affronter les Stingrays. Il s’agira d’une autre séquence de trois matchs en trois jours.

Le retour à domicile est prévu pour le mardi 29 mars, dès 19h, face aux Mariners. Les Lions amorceront alors un séjour deux six matchs à la maison.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires