« On est content de pouvoir revenir sur deux week-ends » – Dominic Fugère

Photo de jcossette
Par jcossette
« On est content de pouvoir revenir sur deux week-ends » – Dominic Fugère
NASCAR Pinty's au Grand Prix de Trois-Rivières (Photo : (Photo archives - Marie-Eve Alarie))

Au grand plaisir des amateurs de courses, le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) est de retour dans un format plus habituel avec deux week-ends d’activités, cette fois-ci inversés. La fin de semaine du 5, 6 et 7 août mettra en vedette les pilotes de NASCAR, tandis que les quads et les motos seront en action les 13 et 14 août.

Tout près d’une quinzaine de courses auront lieu lors du premier week-end, incluant l’épreuve maîtresse en NASCAR Pinty’s. À nouveau cette année, plusieurs Québécois s’y retrouvent, incluant les Trifluviens Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin, ainsi que le natif de Saint-Léonard-d’Aston, Marc-Antoine Camirand. La journée portes ouvertes, où l’admission générale est gratuite, sera de retour le vendredi 5 août.

« On ajoute un peu nouveauté cette année avec le Championnat canadien pour voitures sport SCCC. Vous y retrouverez des Mercedes AMG GT4, des Audi RS3 LMS TCR, des Mustang GT4 Multimatic et des Honda Civic TCR. D’ailleurs, Jocelyn Le Doc Hébert s’est payé un tout nouveau cadeau avec une nouvelle Honda Civic TCR assemblée en Italie. On ramène aussi les Légendes modifiées, en plus du Défi Urbain Chevrolet, qui avait été très populaire l’an dernier », a confié le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), Dominic Fugère.

Aussi au programme: la Formule 1600, la Coupe Nissan Sentra et la Super Production Challenge. Marc-Antoine Camirand a d’ailleurs confirmé sa présence au Défi Urbain Chevrolet pour une deuxième année consécutive.

Pour le comité organisateur, c’est un retour à la normale qui fait du bien.

« C’est certain que c’est le fun de revenir, mais on n’est pas encore à un retour normal puisque nous n’avons pas de série internationale. On peut dire qu’on est encore en relance, mais dans la bonne direction. C’est rafraîchissant et on garde toujours un œil ouvert sur la COVID-19 parce qu’on ne voudrait pas être un événement qui pose problème. Pour le moment, ça semble bien aller pour les gens qui sont à l’extérieur comme on a vu avec le Festival d’été de Québec et le FestiVoix », ajoute le directeur général.

« On est aussi content de pouvoir revenir sur deux week-ends, même si le deuxième s’est décidé tard. On est déjà complet au niveau du camping et au niveau des loges, alors ça va très bien. Nous aurons des quads et des motos en piste lors du deuxième week-end. À la suite de la compétition présentée à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, on a vu l’engouement et on va peut-être même devoir refuser quelques inscriptions. Nous allons également accueillir une série d’Autocross, avec au moins 11 pilotes, dont Richard Mad Max Lacroix. « 

Évidemment, les courses de NASCAR Pinty’s et de Défi Urbain Chevrolet retiendront l’attention à nouveau cette année.

« On s’attend vraiment à un bon spectacle avec Jacques Villeneuve qui s’invite. On sait déjà que les Camirand, LP Dumoulin, Lacroix, Tagliani et Ranger génèrent beaucoup d’action à Trois-Rivières, mais là vous ajoutez Jacques Villeneuve et Jean-François Dumoulin dans l’équation. Ces deux gars-là ne font pas le championnat, alors ils ne pensent qu’à la victoire. Jacques ne fera pas six heures d’avion pour venir chercher des points, car il ne participe pas au championnat. En plus, il s’est remis à gagner des courses l’an dernier et il a terminé 22e à Daytona. Ça va être bon. »

« Pour ce qui est du Défi Urbain, on s’attend déjà à au moins dix voitures de plus que l’an dernier. Ces pilotes-là arrivent ici pour donner un show même s’ils sont un peu méconnus du grand public, mais bien connus chez les amateurs de courses de terre battue. Ce sera spectaculaire, sans oublier la séance de repêchage de dernière chance le samedi pour ceux qui n’ont pas été assez vite lors des séances de qualification. On aura Marc-Antoine Camirand à nouveau cette année, en plus de Jean-Philippe Bergeron. On ne sait pas encore si Andrew Ranger va y être, mais on a aussi voir David Hébert qui est dans le Top-5 des pilotes sur terre battue en Amérique du Nord », conclut-il.

Podiums trifluviens

1 – Jocelyn  » Doc  » Hebert – 24 podiums (9 (1ère place) – 7 (2e place) – 8(3e place))

2 – Marc-Antoine Camirand – 23 podiums (14-4-5)

3 – Didier Schraenen – 20 podiums – (5-7-8)

4 – Michel Bonnet – 18 podiums – (11-4-3)

5 – Andrew Ranger – 16 podiums – (6-8-2)

6- Olivier Bédard – 16 podiums 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires