Oliver Eriksson remporte le premier Grand Prix hivernal trifluvien

Photo de jcossette
Par jcossette
Oliver Eriksson remporte le premier Grand Prix hivernal trifluvien
Rallycross hivernal Nitro RX (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

C’est devant une salle comble – tout comme hier d’ailleurs – et beaucoup d’ambiance qu’Oliver Eriksson a remporté la grande finale du Nitro RX Groupe E devant son frère Kevin Eriksson. Pour ce qui est de la fierté de Saint-Léonard D’Aston, Marc-Antoine Camirand, il a terminé au pied du podium en RallyX chez les 2-roues-motrices.

Les spectateurs présents avaient la chance de revoir de gros nom de la série de Rallycross estivale en piste, soit les Andreas Bakkerud, Oliver Eriksson, Kevin Eriksson, qui avait déjà couru en sol trifluvien, ainsi que Travis Pastrana, entertainer de renom et pilote.

Les huit pilotes à s’être faufilés dans la finale de six tours étaient les frères Oliver Eriksson et Kevin Eriksson, en première ligne, devant Bakkerud, Pastrana, Conner Martell, Robin Larsson, Oliver Bennett et Fraser McConnell.

Oliver a rapidement pris les commandes devant Kevin, tandis que Pastrana roulait en 3e place. Derrière Bakkerud était 7e, derrière le gagnant des duels de samedi, McConnell.

Au deuxième tour, Larsson s’est hissé au troisième échelon devant Pastrana, tandis que McConnell passait 5e. Pastrana a pris le tour alternatif du Joker au 3e tour, conservant sa place devant Martell. Devant, Kevin passait son frère Oliver pour s’emparer de la tête pendant qu’Oliver empruntait le Joker.

Oliver viendra reprendre sa position de tête à l’avant-dernier tour, pendant que Kevin y allait pour son tour Joker. Larsson roulait en troisième place, devant McConnell.
Il ne sera jamais embêté, l’emportant devant son frère. Larsson venait compléter un podium tout suédois.
« C’est incroyable!, lance le vainqueur. Ça couronne un week-end parfait et on est content d’avoir su performer ici. La température était bonne et les conditions ont tenu. Plus le week-end avançait, plus j’ai réussi à trouver mon rythme. Je me retrouvais avec mon frère en finale, mais c’est mon frère, donc je le connais et je sais ce qu’il allait faire. Je suis vraiment content! C’était ma cinquième présence à Trois-Rivières, et ma troisième victoire. »

Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, était très heureux de cette première édition. 

« On a eu quelques pépins hier, mais on a rectifié le tir. C’est une première édition, alors ce n’est pas anormal de devoir s’ajuster. Sinon, on est très heureux que la glace ait tenu le coup, même si on a dû diminuer un peu le nombre de tours (des sous-séries). Les spectateurs ont répondu présents également et j’ai discuté avec eux pendant le week-end. Ils étaient très contents d’être là et de pouvoir assister à ce genre d’événement », a-t-il témoigné.

« On va s’asseoir et dresser notre bilan, mais c’est certain qu’on a instauré notre Grand Prix d’hiver dans le but dans faire d’autres. On est très content aussi de ne pas avoir eu recours à notre génératrice. On est aussi fier d’annoncer que deux de nos principaux techniciens de piste ont été recrutés par la série pour aller faire la glace à Calgary, alors ce sont de bonnes nouvelles. En piste, on a eu un très bon spectacle. J’aurais aimé avoir davantage de gros noms dans la série maîtresse, mais bon. Les pilotes ont eu du fun! »

RallyX: pas de podium pour Camirand 

Chez les 2 roues motrices, Camirand avait de bonnes chances de médaille puisque seulement quatre pilotes prenaient le départ. Il était accompagné d’Éric Courchesne, Éric Dufour et le Trifluvien Martin Langlois.

Langlois est sorti vainqueur de cette grande finale, devant Dufour et Courchesne. Camirand a perdu le contrôle de sa BMW, ce qui lui a coûté un podium.

Du côté des 4 roues motrices, présent hier, David Morissette n’était pas en piste en fin d’après-midi, faisant en sorte qu’Alex Moreau devait tenir tête au grand favori, Jérôme Mailloux, ainsi qu’au paternel Joël Mailloux.

Dès le premier virage, Jérôme Mailloux est passé devant le paternel, tandis que Moreau (qui avait remporté la vague de demi-finale) roulait en troisième place. Moreau ne tardera pas à s’emparer du deuxième rang dans les instants suivants. Dès le deuxième tour (de 4), Jérôme Mailloux était seul devant, avec une avance de trois secondes. Il ne sera jamais embêté, l’emportant devant Moreau et Joël Mailloux.

Mark Meyer maître en côte-à-côte SXS

En côte-à-côte, seulement cinq pilotes prenaient le départ. Mark Meyer et Martin Villiard partaient en première ligne et Villiard s’est tout de suite emparé de la première place dans le virage #2. Les deux Michaud, Guillaume et son père Greg, n’ont pu prendre le départ.

Meyer et Jonathan Thiffault (3e) ont pris le tour alternatif du Joker dès le deuxième tour en espérant que ce soit payant plus tard. Devant, Villiard ne pouvait cependant se distancer. Ce qui devait arriver arriva, Villiard a pris le joker au dernier tour, permettant à Meyer et Thiffault de le doubler. Meyer s’accrochera à sa victoire, devant Thiffault. Villiard est venu compléter le podium, devant Joey Morrison et Daniel Tardif.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires