Michel Turcotte, maître de la piste

Jonathan Cossette

Michel Turcotte, maître de la piste
Michel Turcotte en est à sa 51e année d'implication avec le Grand Prix de Trois-Rivières. (Photo : (Photo courtoisie))

Michel Turcotte n’a plus besoin de présentation, surtout dans le monde des courses automobiles. Le Trifluvien en est à sa 51e année d’implication avec le Grand Prix de Trois-Rivières, lui qui est directeur de montage depuis 1988.

Et il n’y a pas à dire, l’édition 2021 n’était pas de tout repos pour M. Turcotte et son équipe puisque la tenue du Grand Prix a été annoncée beaucoup plus tard qu’à son habitude.

« C’est sûr que ç’a été plus dur que les autres années parce que nous n’étions pas certains de pouvoir tenir un Grand Prix. Habituellement, on va commencer à monter notre circuit au début du mois de mai alors que cette année, on a été obligé de commencer à la fin du mois de mai », confie-t-il d’emblée.

« On a perdu un mois de travail, mais ç’a bien été quand même. Le point positif, c’est qu’on avait un peu moins de choses à faire qu’à l’habitude. On n’a pas eu de retard et il fallait vraiment que le soleil soit au rendez-vous le plus souvent possible. On a un circuit tout adapté aux conditions sanitaires. J’avais des employés de moins, mais au moins trois qui étaient avec nous depuis quatre ou cinq ans alors c’est sûr que ça nous avantageait comparativement à si on avait que des nouveaux. »

Le fruit de ses efforts a été récompensé par ses pairs en 2015. En effet, le Trifluvien avait été intronisé au Temple de la renommée du Grand Prix de Trois-Rivières.

« J’adore ça et c’est une vraie passion. Je me suis toujours impliqué par que ce j’aime les courses et parce que c’est important pour tous les passionnés de courses de la région », témoigne-t-il.

« -Avec les années, c’est devenu plus facile. Je n’ai pas à me casser la tête parce que c’est inscrit dans ma tête ce que nous devons faire. Je ne vois presque jamais mon patron tellement que ça va bien (rires). Il sait que ça va bien et nous n’avons pas beaucoup de corrections à apporter », conclut-il.

Le Grand Prix de Trois-Rivières ne recevra pas de compétitions de Rallycross cette année alors M. Turcotte et son équipe n’auront pas à modifier le circuit entre les deux week-ends habituels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires