Hockey entre zone orange et zone rouge: D’autres parties étaient prévues

Rédaction Hebdo Journal
Hockey entre zone orange et zone rouge: D’autres parties étaient prévues

Suite à la nouvelle d’hier stipulant que de jeunes hockeyeurs de Trois-Rivières, territoire considéré comme étant une zone rouge, ont pris part à un match amical en zone orange, samedi dernier, à Louiseville, Icimédias a appris que d’autres rencontres étaient prévues dans les semaines à venir.

Parmi les autres matchs au programme, il y avait, entre autres, une partie en Louiseville et Trois-Rivières, en sol trifluvien, et un match entre Trois-Rivières et Shawinigan, à Shawinigan.

«Sachez que si des matchs sont prévus chez nous, entre Trois-Rivières et Shawinigan, ça ne nous implique pas du tout», a tenu à clarifier David Nadeau, président de l’Association de hockey mineur de Shawinigan. «Nous avons des parties hors-concours de prévues ce week-end, mais en toute conformité. On va affronter Louiseville, Saint-Boniface et Mékinac, entre zones orange. Si des matchs amicaux étaient prévus, ça ne concerne pas l’Association, ça, c’est sûr.»

Rappelons que suite aux événements du week-end dernier, Hockey Mauricie a déploré que des parents d’enfants provenant d’une zone rouge aient organisé cet événement dans une zone orange.

«Nous vous rappelons qu’il est interdit pour les joueurs provenant d’une zone rouge de participer à une activité en zone orange, et nous nous attendons à ce que tous respectent cette directive de la santé publique», ont-ils indiqué, en précisant avoir des images de cet événement qui permettent d’identifier des joueurs.

«Les parents veulent que leurs enfants jouent au hockey, mais il est clair que lorsqu’on est dans une zone rouge, on ne peut pas aller dans une zone orange pour jouer. Les gens n’ont peut-être pas eu conscience de toute l’ampleur que ça pouvait prendre. Au niveau des joueurs, si jamais quelque chose arrivait, que ce soit un accident sur glace ou qu’ils attrapent la COVID, il y a des gens qui seraient imputables», a pour sa part mentionné René Leclair, président de Hockey Mauricie, en entrevue à Énergie 102,3.

L’organisation sportive régionale espère que cette situation ne se reproduira plus. «Nous ne voulons pas en arriver là, mais si cette situation se reproduit, nous pourrions suspendre des joueurs et/ou entraîneurs fautifs», ajoutait Hockey Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires