Les Estacades arrivent à maturité

Par superadmin
Les Estacades arrivent à maturité

Devant

La fin de la saison approche à la vitesse grand V pour les Estacades de Trois-Rivières dans la Ligue de football scolaire juvénile division 1-B. Cette année, les protégés de l’entraîneur Jacques Dussault ont élevé leur jeu d’un cran et figurent au second rang de la catégorie.

Jusqu’à présent, la seule défaite des joueurs en bleu et blanc a été aux mains de leurs grands rivaux du Séminaire St-Joseph (SSJ), par la marque de 30 à 27 en prolongation, plus tôt cette saison.

Les facteurs sont nombreux pour expliquer la reluisante fiche des Estacades. Selon «coach» Dussault, ce n’est pas seulement une question d’implication sur le terrain.

«Nous sommes satisfaits des efforts donnés par les jeunes non seulement lors des pratiques et des matchs, mais aussi par la concentration qu’ils démontrent lors des meetings d’équipe», avise-t-il.

Les plus méritants

Certains joueurs réussissent toutefois à tirer leur épingle du jeu. L’attaque, dirigée par les quarts-arrière Alexandre Fortin et William Garceau, fonctionne à plein régime. Les porteurs de ballon William Plante et Félix Léger sont également des éléments importants.

«La ligne offensive est sans contredit notre point fort cette année et s’il n’y avait qu’un seul nom à retenir dans cette unité ce serait celui de notre centre, Gabriel Turner», indique «coach» Dussault.

La défensive, avec en tête de liste Félix Bizeau et Pierre-Luc Crête, donne également des maux de tête aux adversaires des Estacades.

Prochain objectif

Si la situation demeurait la même jusqu’à la fin du calendrier régulier, les Estacades affronteraient vraisemblablement le Vert et Or du SSJ et auraient l’occasion de venger leur échec.

À plus long terme, «coach» Dussault et ses acolytes espèrent que la formation fera le saut dans la division 1-A. Par contre, pour y parvenir, certaines règles devront être modifiées.

«C’est un petit peu regrettable, car on ne peut pas recruter dans toute la région. Si on nous en donnait la possibilité, sûrement qu’on pourrait franchir le pas qu’il nous faut. D’autre part, la progression se fait très bien dans nos catégories benjamin et cadet grâce aux entraîneurs Éric Beauchemin et Pierre Dejean», conclut M. Dussault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires