Félix Hamel prêt pour un nouveau chapitre

Photo de jcossette
Par jcossette
Félix Hamel prêt pour un nouveau chapitre
Comme c'est le cas pour la majorité des jeunes hockeyeurs, la Ligue nationale de hockey (LNH) demeure le but ultime pour le jeune Hamel. (Photo : (Photo courtoisie - Estacades Trois-Rivières))

Félix Hamel a connu une bonne saison avec les Estacades de Trois-Rivières dans la Ligue de hockey Midget AAA du Québec. Le choix de 7e tour du Drakkar de Baie-Comeau en 2021 axera son entraînement estival en vue de faire le saut dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à l’automne prochain.

Les Estacades ont connu une excellente saison avant de baisser pavillon au deuxième tour des séries éliminatoires.

« C’est certain qu’on pensait se rendre plus loin parce qu’on avait vraiment une bonne équipe, mais bon. On a eu du fun pendant toute la saison et de mon côté, je suis content d’avoir réussi mon défi. Je voulais être le plus constant possible et donner une chance à l’équipe de gagner à chaque soir et ça s’est bien passé », confie-t-il.

Le jeune Trifluvien a remporté 16 de ses 23 décisions, tout en maintenant une moyenne de buts alloués à 2,50 et un pourcentage d’arrêts à .909. Son stage Midget AAA ne s’était pas amorcé comme prévu alors que la ligue n’a jamais donné le feu vert pour disputer des matchs l’an dernier.

« On ne faisait que pratiquer [l’an dernier] alors ce n’était pas du tout pareil. On a travaillé beaucoup sur les exercices, mais ce n’était pas comme des situations de matchs. Les joueurs pouvaient d’autant plus travailler leurs habiletés tandis qu’un gardien de but a besoin de se retrouver en situation de match. Par contre, nous avions des entraînements qui étaient des simulations de match alors lorsqu’on est revenu au jeu en début de saison, je n’étais pas vraiment perdu, ni rouillé », témoigne-t-il.

Le cerbère de 5’11 et 163 lb devrait donc faire le saut dans la LHJMQ l’an prochain, lui qui a d’ailleurs fait un bref séjour avec l’équipe en fin de saison, sans toutefois avoir la chance d’être utilisé.

« C’est certain que lors des derniers matchs des séries, j’y pensais de plus en plus. Je savais que c’était la dernière fois que je voyais des gars que je côtoyais depuis la 4e année du primaire. Ça me trottait en tête, mais pas pendant les matchs, pas pour me déconcentrer dans mon jeu. Mais oui, je savais que c’était nos derniers matchs et qu’on allait être séparé de cégep, de ville ou d’équipe », concède-t-il.

Au-delà des résultats, le jeune Hamel est fier et satisfait de son passage avec les Estacades. « J’ai appris beaucoup et j’ai surtout appris à devenir une bonne personne hors glace parce que c’est important dans notre programme. On a appris à comment être des leaders et montrer l’exemple dans nos actions. »

À Baie-Comeau

L’entre-saison étant amorcé, l’entraînement devrait occuper une bonne partie de ses temps libres.

« Ce sera beaucoup d’entraînement, surtout hors glace. Je veux vraiment arriver au camp avec plus de techniques. C’est certain que mon but est de jouer dans le junior l’année prochaine », explique-t-il.

« Par contre, je garde toujours en tête qu’il n’y a jamais rien de sûr et qu’il y a toujours des surprises dans le hockey. Raison de plus pour être prêt pour le camp et aller faire ma place avec l’équipe. J’y suis allé cette année et j’ai vraiment aimé être dans l’entourage de l’équipe. J’ai une très bonne famille de pension là-bas, avec qui j’ai du fun, alors on ne devrait pas s’ennuyer. »

Le Drakkar vient de disputer une troisième saison difficile de suite, l’équipe étant en mode relance. Olivier Adam, qui agissait à titre de gardien numéro 1 cette saison, pourrait revenir à titre de joueur de 20 ans, tout comme il pourrait s’avérer être une bonne monnaie d’échange également. Il était secondé par Olivier Ciarlo, qui aura 18 ans le 4 juin prochain. Ce dernier a pris part à 25 matchs cette saison, totalisant 6 victoires et 14 revers. Comme c’est le cas pour la majorité des jeunes hockeyeurs, la Ligue nationale de hockey (LNH) demeure le but ultime pour le jeune Hamel.

« C’est certain que le rêve, c’est de jouer dans la LNH un jour. Surtout, j’espère joueur le plus longtemps possible en même temps que mes études. Bref, c’est sûr que si le hockey me permet de gagner ma vie également, ce serait parfait », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires