Dernier tour de piste pour Jeffrey Dupont

Photo de jcossette
Par jcossette
Dernier tour de piste pour Jeffrey Dupont
À sa dernière année junior, le vétéran a hérité de rôle de lanceur #1 chez les Guerriers. (Photo : tirée de Facebook)

Jeffrey Dupont en est présentement à sa dernière saison dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). C’est du côté de Granby que le Trifluvien aura joué sa carrière junior.

Habituellement, les joueurs de la région appartiennent aux Aigles Junior de Trois-Rivières, mais ceux-ci n’avaient pas protégé le lanceur droitier à l’époque.

« J’avais joué ma saison de 18 ans chez les Midget AAA et je me suis blessé par la suite. Les Aigles avaient alors pris la décision de ne pas me protéger alors j’ai passé par le repêchage. Granby m’a repêché et je pense que ce fut payant pour eux au final », se souvient-il. « Sur le moment, c’est certain que j’étais déçu. J’ai passé mon enfance dans les estrades à venir voir le baseball ici avec mon père, alors j’espérais un jour jouer dans ma ville, avec notre équipe. C’est sûr que ç’a été un dur coup. »

« Granby est vraiment l’équipe qui m’a donné ma chance même si j’avais eu une grosse blessure. Ils ne savaient pas trop à quelle utilisation il pouvait s’attendre de moi et j’ai amené beaucoup de manches lancées finalement, même aux championnats canadiens où Granby avait représenté le Québec. On est tous des joueurs qui sont devenus des amis, des frères. Au niveau de l’entraîneur-chef, on a eu beaucoup de roulement parce qu’on a eu trois différents entraîneurs en quatre ans. J’ai toujours été chanceux puisqu’ils ont valorisé mon plein potentiel. »

À sa dernière année junior, le vétéran a hérité de rôle de lanceur #1 chez les Guerriers. 

« Ils m’ont fait savoir que je serais #1 en début de saison et ça ne m’a pas mis un stress supplémentaire. Au contraire, je pense que ça amène une motivation supplémentaire. Lorsque j’arrive au monticule, j’ai le même mindset cette année et je veux toujours donner une chance à l’équipe de gagner », confie le jeune athlète de 21 ans.

« J’ai toujours aimé lancer parce que c’est le meilleur feeling au monde. Je suis aussi gardien de but au hockey et on dit toujours que les lanceurs et les gardiens sont de méchantes bibittes. Dans mon cas, j’adore ça. On se retrouve dans notre bulle, dans notre monde, et j’adore cette sensation-là. »

Le Trifluvien ne lésine pas sur la butte. Il a remporté ses trois premiers départs au cours desquels il a maintenu une maigre moyenne de points mérités à 1,55. Il totalise 24 retraits sur des prises en 18 manches de travail.

« L’an dernier, notre équipe était vraiment à son peak alors c’est sûr que nous avons perdu quelques bons joueurs de 22 ans. Nous avons une équipe plus jeune cette année, mais avec beaucoup de jeunes à bon potentiel. Chose certaine, on va travailler fort sur le terrain et on va offrir de bonnes performances. Chaque année, on vise le championnat. On sait que nous aurons beaucoup de travail à faire et la priorité première, c’est de gagner des matchs », lance-t-il.

Les Guerriers ont amorcé la saison du bon pied avec une récolte de 6 gains en 9 sorties. Jeffrey Dupont ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, mais il n’entend pas accrocher son gant.

« Je suis un gars local, donc c’est sûr que j’aimerais ça jouer professionnel un jour dans la Ligue Frontier. Ce serait le fun avec les Aigles, ou avoir un essai avec les Capitales ou les Titans. Ce serait un bel exploit personnel à réaliser. Je suis content que mon talent soit enfin reconnu dans la région et je pense que ma blessure aura été bénéfique à un certain niveau. Je ne suis pas nécessairement un lanceur explosif, mais je sais lancer des prises. Ma blessure m’a permis de travailler la vélocité de mes lancers », témoigne-t-il.

« Sinon, la Ligue de baseball majeur du Québec offre aussi un niveau élevé de baseball au Québec. Disons qu’à mon âge, j’aime mieux me concentrer sur ma future carrière. J’avais eu des offres aux États-Unis, mais la COVID-19 est venue compliquer les choses et il y a des écoles où c’était assez dispendieux. J’ai toujours étudié le pour et le contre et je pense que mon but serait de poursuivre ma carrière ici », conclut-il.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires