Convaincante victoire à saveur de séries éliminatoires

Photo de jcossette
Par jcossette
Convaincante victoire à saveur de séries éliminatoires
C’était une autre soirée de qualifications possibles pour les Lions de Trois-Rivières en vue de la grande danse du printemps. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

C’était une autre soirée de qualifications éliminatoires pour les Lions de Trois-Rivières en vue de la grande danse du printemps. Cette fois, ils n’ont pas raté l’occasion devant plus de 4100 partisans réunis au Colisée Vidéotron en l’emportant 5 à 0 face aux Railers de Worcester.

Cette victoire assure donc une place en séries éliminatoires pour Trois-Rivières. Elle est d’autant plus importante puisque les Mariners du Maine avaient remporté leur duel, 2 à 1, en surtemps.

«On avait parlé aux gars avant le match et on leur avait dit qu’on n’a pas eu une année facile, mais que tout était possible. Puis ce soir, on a eu toute une performance. On avait l’air nerveux en première période, mais le but en fin de période a amené de l’énergie. On est resté calme en première et en deuxième période», a témoigné l’entraîneur-chef des Lions, Éric Bélanger.

«C’était une atmosphère de séries et avez-vous vu la foule? Wow. On a très bien répondu ce soir. Phil (Desrosiers) nous a calmés et nous a gardés dans le match lorsqu’il le fallait. (…) Je l’ai vu ce matin que les gars étaient funnys, mais calmes. Je me suis effacé un peu et j’ai vu les vétérans amener leur leadership tout au long de la journée. Les gars étaient prêts!»

De son côté, le capitaine Cédric Montminy était tout sourire. «Nous savions que nous étions en bonne posture, et surtout que notre sort était entre nos mains. On a très bien fait ce soir! On avait le même sentiment que lors du premier match de l’année, avec la foule. Je vais participer aux séries éliminatoires pour la première fois de ma carrière (ECHL) en quatre ans alors j’ai vraiment hâte de vivre ça ici avec l’atmosphère qu’il y a dans l’aréna.»

Les Lions étaient privés d’éléments clés en Olivier Archambault, Alexandre Fortin et William Leblanc, en plus de Shawn St-Amant. Devant le filet, Philippe Desrosiers reprenait sa place après une soirée de congé. Bonne nouvelle pour Trois-Rivières, le gardien de but Ken Appleby, qui a remporté 5 de ses 6 sorties face aux Lions, a dû se rendre à Montréal plus tôt dans la journée pour rejoindre les Islanders de New York. C’est donc Colten Ellis qui devait affronter les Lions.

Les visiteurs ont eu la première vraie chance de marquer à la 7e minute de jeu alors que deux joueurs se sont amenés à toute vitesse devant Desrosiers qui a réalisé un bel arrêt de l’épaule face à une rondelle destinée dans la partie supérieure.

Alors qu’on se dirigeait vers une période sans but, Alexis D’Aoust a vu la rondelle trouver son bâton devant le filet d’Ellis. Surpris, le #92 s’est fait battre dans la partie supérieure alors qu’il ne restait que dix secondes à faire au cadran. Le Trifluvien est venu récompenser le deuxième effort de Justin Ducharme sur le jeu.

En début de deuxième période, Max Kaufman a offert toute une leçon de hockey aux jeunes hockeyeurs présents ce soir. Il a d’abord créé le revirement en zone adverse avant d’aller se positionner seul à la gauche du gardien. Cédric Montminy et Tim Vanstone se sont ensuite échangé le disque avant de remettre la politesse à Kaufman qui allait battre Ellis à l’aide d’un puissant tir sur réception. L’avance des Lions était alors doublée dès la deuxième minute de jeu.

La thématique de la rencontre de ce soir était le baseball et Cédric Montminy l’avait en tête. Alors que les Lions jouaient avec l’avantage d’un homme, il a frappé le retour de lancer de Ducharme au vol, ce qui triplait l’avance trifluvienne.

Si les Railers voulaient revenir de l’arrière, ils auraient dû profiter de leur chance en supériorité numérique puisqu’à sa sortie du banc de pénalités, Ducharme a remis à un Anthony Nellis qui filait à toute vitesse. Le #14 a laissé partir un tir du poignet qui n’a laissé aucune chance à Ellis, portant le pointage à 4 à 0. Puis en fin de période, Jonathan Joannette y est allé d’une incursion entre les deux défenseurs, qu’il a battu de vitesse, avant de coucher le gardien et de remettre à Brenden Locke. Ce dernier n’a eu qu’à soulever la rondelle dans la partie supérieure.

Les Railers ne pourront combler ce déficit, tandis que Desrosiers n’avait que son jeu blanc en tête. Le #30 a terminé le match avec 34 arrêts au compteur.

Les Lions de Trois-Rivières accèdent donc à la grande danse printanière. Le dernier match de la saison régulière aura lieu samedi, dès 15h, toujours face à ces mêmes Railers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires