Cataractes-Bulldogs : un duel offensif à prévoir

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Cataractes-Bulldogs : un duel offensif à prévoir
Les joueurs étaient plutôt détendus ce matin lors de l'entraînement matinal à l'aube du 2e match du tournoi pour les Cataractes. (Photo : Vincent Éthier LCH)

HOCKEY.  S’il y a une équipe qui ressemble au style des Cataractes, c’est bien les Bulldogs d’Hamilton. Les deux équipes détiennent un avantage numérique dévastateur et un punch offensif qui peut frapper rapidement à tous moments.

Avec une défaite en lever de rideau contre les Sea Dogs, on peut s’attendre à ce la troupe de Jay Mckee commence le match avec le couteau entre les dents. « Nous n’avons pas joué avec urgence à la dernière partie. Ce n’était vraiment pas les Bulldogs sur la glace. Je ne suis pas inquiet que les gars vont jouer avec le sentiment du désespoir ce soir. Je ne parlerais pas de notre stratégie, mais les Cataractes ont une équipe explosive, une équipe qui croit en elle et qui est revenue de l’arrière souvent », exprime l’entraîneur des Bulldogs après la pratique matinale.

Encore une fois, c’est l’entraîneur adjoint Pascal Dupuis qui a pris le relais de Daniel Renaud afin de répondre aux médias. « Je m’attends à un match serré et à un match d’une équipe qui a perdu un premier match. On sait comment ça peut aller rapidement dans ce genre de tournoi. L’équipe va vouloir sortir très fort. C’est un tournoi qui se déroule tellement rapidement, le piège pour nous serait de mal commencer le match. »

Ça sera Antoine Coulombe qui obtiendra le départ ce soir contre Hamilton. Charles-Olivier Villeneuve sera de la période d’échauffement comme 21e joueur et une décision sera prise avant le match. 

« Ça sera un bon match, c’est une équipe qui est bonne offensivement, c’est ce qu’on a vu dans leurs séries éliminatoires, et elle n’a pas abandonné contre Saint John. On s’attend à ce que ce soit plus offensif, commente le capitaine des Cataractes Mavrik Bourque. Il faut respecter notre game, contre une équipe comme ça, ça serait facile de se perdre et d’en faire trop offensivement. C’est comme ça qu’on pourrait tomber dans le panneau. »

« On ne sent pas trop la pression, mais on veut jouer avec urgence encore ce soir, exprime Olivier Nadeau. La clé ce soir sera de gérer notre rondelle. On peut les battre en mettant de l’échec avant et de la pression. C’est ça qui pourra nous donner le momentum en début de match. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires